Cinematographie.info: Portail

Aller au contenu

Où se former ?

L'utilisateur est hors-ligne  
Rémy Tezier 
- Hier, 14:00 - 2 commentaires

Bonjour,

Habitué à tourner avec mes vieilles Sony HDCAM 750 et 900, je voudrais suivre une formation sur les caméras grand capteur 4K : Canon C300 / C500, Sony FS7 / F55.
Auriez vous des noms de sociétés de formation à me conseiller ? Je ne sais pas encore dans quelle caméra je vais investir, j'attends les dernières infos du NAB.

Merci !!

Rémy
Lu 36 fois - dernier commentaire par Rémy Tezier   Icône   Icône

Intermittence et droits rechargeables - La fin du piège

L'utilisateur est hors-ligne  
Nicolas Eveilleau 
- 28-03-15 17:04 - 0 commentaires

Image attachée

Depuis la dernière réforme de l'assurance chômage, les techniciens et artistes pouvant bénéficier du régime de l'intermittence étaient en position risquée : si on ne parvenait pas à faire les 507h en 10 mois, mais que malgré tout on cumulait 150h de travail (régime général et du spectacle confondu), on entrait de manière automatique dans le système des droits rechargeables. C'est-à-dire que, sans être prévenu, on était indemnisé sur ces quelques heures de travail au régime général. Et dès qu'on avait un nouveau contrat, les heures travaillées étaient aussitôt comptabilisées et généraient de nouveaux droits.
Le problème majeur pour les techniciens et artistes du spectacle, c'est donc qu'à partir du moment où on entrait dans le système des droits rechargeables, il était quasiment impossible d'en sortir, puisque chaque contrat étant automatiquement utilisé pour générer de nouveaux droits et était alors perdu, impossible à décompter sur les 507h nécessaires à l'obtention de l'intermittence. Pour résumer, dès qu'on mettait le doigt dans l'engrenage, on ne pouvait plus en sortir. La seule solution était d'épuiser tous ses droits sans faire un seul autre contrat pendant ce temps pour repartir ensuite de zéro et tenter de cumuler à nouveau les 507h.

Heureusement, la convention chômage a été révisée le 25 mars 2015 et il est maintenant possible de s'en sortir grâce au "droit d'option". Voici ce qui est dit sur le site de l'Unédic :

Citation

Les critères d’accès au droit d’option sont étendus

À partir du 1er avril 2015, le droit d’option est ouvert au demandeur d’emploi qui remplit les conditions suivantes :

  • Avoir retravaillé au moins 4 mois ou 507 heures pour les intermittents du spectacle, condition nécessaire à l’ouverture d’un droit ;
  • Avoir une allocation journalière inférieure ou égale à 20€ ou pouvoir bénéficier d’une nouvelle allocation journalière, en raison des dernières périodes d’emploi, supérieure d’au moins 30% à celle du reliquat.


Les conditions d’accès au droit d’option prévues pour les anciens apprentis et titulaires de contrats de professionnalisation sont inchangées.

Le droit d’option peut être exercé à la demande expresse du demandeur d’emploi, à la suite d’une fin de contrat de travail.


L’initiative et le choix d’utiliser le droit d’option appartiennent au demandeur d’emploi

Les situations étant très différentes d’une personne à une autre, les partenaires sociaux ont souhaité laisser aux demandeurs d’emploi le choix d’exercer ou non cette option. À la demande expresse du demandeur d’emploi, et si ce dernier réunit les conditions d’accès au droit d’option, Pôle emploi l’informera des durées et montants respectifs de ses anciens droits non épuisés et du droit issu de ses nouvelles périodes d’activité. Le demandeur d’emploi connaîtra ainsi le montant des droits auxquels il renonce définitivement s’il exerce son droit d’option.

Dans son choix, il devra tenir compte des paramètres de son indemnisation, ainsi que des facteurs liés à sa situation personnelle (âge, métier, …) et à celle de l’emploi dans son secteur d’activité ou sa région. Il dispose d’un délai de réflexion de 21 jours pour informer Pôle emploi de sa décision.

S’il exerce l’option, il perçoit l’allocation issue de ses dernières périodes d’emploi à compter du jour de la demande.


Donc maintenant, à partir du moment où on obtient nos 507h sur 10 mois (bref, à partir du moment où on a droit au régime de l'intermittence), on peut demander une étude de notre dossier, renoncer à nos droits actuels qu'il nous resterait à toucher et accéder au régime chômage des intermittents. Le tout avec quelques clauses dont j'ai du mal à évaluer l'impact et à quel point elles seront gênantes. Quoi qu'il en soit, attention : autant la génération de droits rechargeables est automatique, autant là il faut bien en faire soi-même la demande !
Lu 181 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Nouvelles caméras ALEXA SXT

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 18-03-15 21:54 - 0 commentaires

Image attachée

(18 Mars 2015, Munich) ARRI ANNONCE LE LANCEMENT DES NOUVELLES ALEXA SXT

Les nouvelles caméras ARRI ALEXA SXT (pour Super Xtended Technology) constituent une nouvelle étape dans l'évolution permanente des caméras ALEXA. Bâties sur les mêmes bases solides que l'ALEXA, les caméras ALEXA SXT offriront, outre l’enregistrement en ProRes 4K, une qualité d'image supérieure, une gestion colorimétrique hors pair et trois sorties HD-SDI indépendantes.

Avec l'enregistrement embarqué ProRes 4K UHD (de 3840 x 2160 pixels) et ProRes 4K Cine (de 4096 x 2637 pixels), les caméras ALEXA SXT seront le choix idéal pour les productions qui requièrent du 4K TV UHD et du 4K DCI cinéma au sein de leurs workflows. Les directeurs de la photographie qui connaissent et qui apprécient le système ARRI ALEXA pourront continuer à l'utiliser au sein de ces productions.

Les caméras ALEXA SXT utilisent toujours le capteur ALEV III 3.4 K des modèles précédents et sont équipées de l'électronique révolutionnaire des ALEXA 65. Cette électronique de haute performance allie la dernière génération de processeurs FPGA à un fond de panier (backplane) interne ultra-rapide. La chaîne de traitement de l'image a pu être entièrement renouvelée et offre désormais une correction de pixel très poussée et une réduction du bruit en option pour une qualité globale de l'image améliorée. Comme les XT, les caméras ALEXA SXT conservent le très populaire format Open Gate et les capteurs 4:3 et 16:9, qui peuvent enregistrer en ARRIRAW ou en ProRes.

La création de nouveaux et puissants looks est possible grâce au processeur de gestion des couleurs initialement développé pour l’ARRI AMIRA. Profitant du très large gamut natif du capteur de l'ALEXA, ce nouveau processeur permet un contrôle très poussé de l'image et donne une plus grande liberté créatrice aux réalisateurs et aux chefs opérateurs. Un nouveau type de fichier de rendu, l'ALF-2 (pour ARRI Look File 2), contient une CDL ASC (Color Decision List de l'Association américaine de directeurs de la photographie) ainsi qu'une LUT 3D (pour Look-up Table). Le nouveau processeur de gestion des couleurs peut très facilement s'adapter au look des ALEXA actuelles, mais il offre une base de travail élargie qui permet de créer des rendus radicalement différents. La prévisualisation des looks sur le plateau a été améliorée, y compris la possibilité d'utiliser le gamut étendu de l'espace colorimétrique Rec 2020. La création de rushes dévient plus efficace et l'étalonnage final plus rapide. Les fichiers ALF-2 et les outils qui les créent sont compatibles avec les ALEXA SXT, Mini et AMIRA.

Afin de rationaliser davantage les workflows sur le plateau et pour satisfaire les demandes des équipes du monde entier, les caméras ALEXA SXT sont dotées de trois sorties HD-SDI entièrement indépendantes. Désormais, il sera possible d'utiliser une image en Log C pour montrer au réalisateur une image propre avec un étalonnage en direct, d'alimenter le village vidéo avec une image propre en Rec 709 et d'envoyer sur le moniteur embarqué une image en Rec 709 avec des informations utiles en surimpression.

Conçues pour satisfaire les besoins en constante évolution des productions actuelles, les caméras ALEXA SXT sont dotées d'une électronique puissante, susceptible d'évoluer grâce à des mises à jour matérielles et logicielles et elles respectent l'engagement permanent d'ARRI, à la base du système ALEXA, de proposer une technologie prête pour le futur.

Les premières caméras ALEXA SXT sont prévues pour le deuxième semestre 2015. La gamme comprendra les versions ALEXA SXT EV, ALEXA SXT Plus, ALEXA SXT Studio et elles remplaceront l'actuel modèle ALEXA XT (le modèle classique ALEXA EV restera en production). Les caméras ALEXA XT (sauf les caméras ALEXA XT M) livrées entre le 1er janvier 2015 et la première livraison des modèles SXT pourront être mises à jour dans la version SXT, gratuitement.

Parallèlement à la livraison des ALEXA SXT, ARRI proposera un module de mise à jour SXR (Super Extended Recording) pour tous les propriétaires d'ALEXA XT, d'ALEXA XT Plus et d'ALEXA XT Studio. Le module de mise à niveau SXR offrira toutes les fonctionnalités des caméras SXT, mais il pourrait ne pas être compatible avec toutes les évolutions futures.

L'avantage fondamental du système ARRI ALEXA est sa capacité à combiner une extraordinaire qualité d'image avec des workflows très efficaces, tant sur le plateau qu'en post-production. La version SXT de l'ALEXA ne pourra que renforcer ces qualités, qui se fondent sur des retours d'utilisateurs, et élèveront encore plus haut la réputation d'excellence conquise par le système ALEXA.
Lu 527 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Filmer une éclipse

L'utilisateur est hors-ligne  
Basil Prudent-Villard 
- 17-03-15 19:15 - 3 commentaires

Bonjours à tous,

Le vendredi 20 mars 2015, une éclipse solaire va se produire, et je souhaiterai la filmer avec mon 5D mkII, est-ce d'après vous dangereux pour le capteur comme ça peut être dangereux pour nos yeux ?
Lu 1 774 fois - dernier commentaire par Benoit Castelnau   Icône   Icône

Tutoriel pour l'équilibrage dynamique d'un Steadicam

L'utilisateur est hors-ligne  
Frédéric Saletti 
- 15-03-15 16:27 - 4 commentaires



Cette vidéo a le mérite de bien simplifier les choses ! Juste une remarque, Jerry règle son Drop Time à 2 secondes... Un peu rapide non ? Qu'en pensez-vous ?
Avec cette vidéo on voit bien la qualité de fabrication des sleds Steadicam et la facilité de réglage qu'ils proposent.
Lu 557 fois - dernier commentaire par Jacques Monge   Icône   Icône

Les Studios de Bry sauvés par Transpalux !

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 09-03-15 20:37 - 4 commentaires

Image attachée

Les studios de cinéma et de télévision de Bry-sur-Marne, qui étaient censés disparaitre ces prochains jours, ont trouvé un nouveau repreneur et vont pouvoir continuer à fonctionner.

Après plusieurs mois d'incertitude et de crainte de la part des utilisateurs du studio, le propriétaire du site, le promoteur immobilier Nemoa, a signé vendredi dernier un bail commercial "de long terme" avec la société de location de matériel pour le cinéma Transpalux représentée par son président Didier Diaz et Rudy Marzouk, gérant de Nemoa

Les studios "sont sauvés pour un bout de temps!", a déclaré à l'AFP M. Marzouk, qui a salué en Transpalux "un exploitant solide financièrement et solide dans le métier".

Les studios étaient menacés de fermer prochainement car le locataire des lieux, la société Euro Media, avait décidé de partir à l'expiration de son bail, le 15 avril.
Une pétition pour "sauver Bry-sur-Marne" avait alors réuni de nombreusex acteurs de nos métiers et des grands noms, comme les réalisateurs Roman Polanski, Jean-Pierre Jeunet, François Ozon.... De nombreux professionnels considèrent d'ailleurs ces studios comme les meilleurs en France.

Transpalux reprendra l'exploitation des "studios, ateliers et décors" - qui représentent environ 6 hectares sur les 11 que compte le site à partir du 15 avril.
Des travaux auront lieu dès cette année pour "rénover les toitures qui fuient, changer les transformateurs électriques... des améliorations du point de vue législatif et cosmétique", a ajouté M. Marzouk. L'avenir du reste des terrains du site reste à déterminer, a-t-il précisé.

Les studios ont été construits et exploités depuis 1987 par la Société Française de Production (SFP) et ont été privatisés et vendus en 2001 à Euro Media, qui les avait revendus à Nemoa en 2013 tout en restant locataire. Du film "Un long dimanche de fiançailles" à "Marie-Antoinette" en passant par "Hunger Games", ils ont vu passer depuis leur inauguration de grands noms du cinéma français et international.

Image attachée

Leur conception est unique : outre leurs huit plateaux, ils disposent de 15 000 m2 d'annexes dont d'immenses ateliers de fabrication, de la menuiserie à la tapisserie. Il s'agit d'un outil "irremplaçable" pour les professionnels, pratique et fonctionnel.

Bry est également le seul studio en France à bénéficier d'un "backlot", un plateau en plein air transformable, au gré des films, en ruelle parisienne, en cour d'école ou en square de village.

Dans une réaction transmise à l'AFP, l'association des chefs décorateurs de cinéma (ADC) et celle des Métiers associés de la décoration (MAD) se sont "félicitées" de cette reprise par Transpalux, groupe "incarné par Didier Diaz qui est un homme de cinéma, bien connu dans la profession".
Les associations entendent néanmoins veiller "à la pérennité du projet de reprise" et "à ce que l'intégralité des terrains soit affectée au développement d'un pôle image".

Nous ne pouvons que souhaiter bonne chance et grand courage à Didier Diaz dans cette nouvelle entreprise !

Pour mémoire voir ces articles :



Image attachée

Didier Diaz César Technique 2014

(Sources : AFP & Le Film Français)
Lu 689 fois - dernier commentaire par Jacques Monge   Icône   Icône

Trucages direct chez Raoul Ruiz

L'utilisateur est hors-ligne  
Elodie Boin Zanchi 
- 09-03-15 10:30 - 5 commentaires

Bonjour,

J'effectue un travail de recherche sur la photographie des films du réalisateur chilien Raoul Ruiz (collaborations avec Henri Alekan, Sacha Vierny, Acacio de Almeida...), à l'Université Paris 3. Je ne suis pas formée techniquement aux métiers de l'image, c'est pour cela que je sollicite votre aide. Je travaille précisément sur les manipulations à la prise de vue (trucage direct), et ceux-ci sont parfois difficile à reconnaître ou à nommer. Auriez-vous des idées de lectures qui pourraient m'aider sur ce sujet? Notamment à propos des filtres ? (puis des apparitions/disparitions à la Méliès, effets de caches, etc.)
Je vous joins quelques photogrammes dont j'aimerais comprendre la réalisation des effets de lumière:

Image attachée

Image attachée

Image attachée

Image attachée

Merci beaucoup,
En vous souhaitant une excellente journée.

Elodie
Lu 353 fois - dernier commentaire par Nicolas Eveilleau   Icône   Icône

Test de la RED EPIC DRAGON

L'utilisateur est hors-ligne  
Josselin Billot 
- 08-03-15 23:00 - 0 commentaires

Bonsoir à tous,

Il a y quelques mois de cela, nous avons eu la chance de nous voir confier une RED EPIC DRAGON avec une série LEICA SUMMICRON par le loueur Telline, afin de réaliser un test complet de la camera, de manière totalement objective.

Bien que la camera est maintenant prouvée son efficacité et soit régulièrement présente sur nos plateaux de tournage, je partage avec vous mon impression sur la bête.

Voici donc la vidéo du clip pour que vous puissiez vous faire votre propre idée du rendu de la RED DRAGON, et vous trouverez ensuite un making of axé sur la camera, montrant son utilisation sur le plateau, ainsi que les retours des différents techniciens sur ses points forts et ses points faibles.

Tourné en REDRaw 5K WS à 25fps, 50fps et 75fps avec la série Leica Summicron et étalonné sur DaVinci Resolve, voici le lien de la page de test : Test camera

La vidéo :


Le making of :
Lu 217 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

"Il est difficile d'être un dieu"...

L'utilisateur est hors-ligne  
Jacques Monge 
- 28-02-15 17:35 - 0 commentaires

...et un cadreur donc !

Le dernier film d'Aleksey German (Trudno byt bogom, 2013), photographié par Vladimir Ilin et Yuriy Klimenko, est encore projeté dans quelques salles en région parisienne, et le DVD en VOSTF n'est pas encore annoncé.

Je tiens ce film pour une œuvre majeure, peu importe : ce qui m'interroge ici, c'est "comment ont-ils fait?". La caméra y est donc portée la plupart du métrage (170 minutes). Parfois sur rails. Fréquemment, plus que "portée", bel et bien "supportée" pour des "envols", rigoureusement contrôlés, avec acuité et fermeté, sans le moindre roll. On pense immédiatement aux dispositifs de Sergueï Ouroussevski pour Mikhail Kalatozov, notamment l'utilisation de câbles (la séquence de l'enterrement dans Soy Cuba), mais on peut les y discerner. Ici, non (ou alors je ne les ai pas remarqués...).

Qui aurait une idée ? :huh:


Lu 205 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Moniteur HPLP2480ZX + Mac OS 10.10

L'utilisateur est hors-ligne  
Jérome Olivier 
- 28-02-15 12:20 - 0 commentaires

Bonjour, à tous, je suis un peu bloqué :

Cherchant à étalonner un moniteur HP DreamColor LP2480zx à l'aide d'un Mac en version 10.10 (Maverick) et d'une sonde Eye One Display 2, je ne trouve pas de driver adapté...
Soit comme chez X-Rite ils ne sont plus adaptés aux OS récents soit ils ne sont adapté qu'aux PC.

Peut-être l'un d'entre vous pourra-t-il éclairer ma lanterne !?
Lu 169 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

CODEX et l'ALEXA MINI

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 27-02-15 16:12 - 0 commentaires

Image attachée

Communiqué de presse : Codex fournit l'enregistrement et le workflow pour l'ARRI ALEXA MINI

(Londres, le 23 février 2015) Codex, leader de l'industrie dans l'enregistrement numérique et la gestion des images pour le cinéma et la production télévisuelle a, une fois de plus, collaboré avec ARRI pour développer le système d'enregistrement et le workflow d'un nouveau membre de la famille ALEXA, l'ALEXA Mini.

« Une fois de plus, ARRI a entendu ses clients et est parvenu, en collaboration avec Codex, à proposer une nouvelle et incroyable solution. Il ne s'agit pas que d'une nouvelle caméra. C'est tout un nouveau workflow », explique Marc Dando, directeur général de Codex. « Nous sommes très fiers de pouvoir présenter cette technologie d'enregistrement de pointe avec cette nouvelle caméra et de notre partenariat avec ARRI, qui nous permet de proposer à l'industrie les outils dont elle a besoin. »

L'ALEXA Mini est un outil polyvalent qui vient rejoindre la gamme déjà très étendue de caméras ARRI ALEXA et qui allie compacticité et légèreté à la qualité d'image qui a fait la réputation du système ALEXA. Dotée d'un capteur 4:3, l'ALEXA Mini peut d'enregistrer en ARRIRAW ou en ProRes jusqu'à 120 i/s sur le nouvel enregistreur multi-caméra Codex et jusqu'à 30 i/s sur les cartes CFast 2.0 de la caméra. Tous les workflows de Codex, les standards de l’industrie, sont compatibles avec ces deux options.

Le dernier enregistreur Codex permet l'enregistrement de jusqu'à huit sources en HD-SDI ainsi que des métadonnées et de l'audio correspondants. En ARRIRAW, il peut enregistrer le signal de quatre ARRI ALEXA Mini, une solution idéale pour le tournage de publicités, clips, cascades ou même de plateaux de télévision. Son design unique et osé intègre un système polyvalent d'attaches pour la fixation d'accessoires.

« L'ALEXA Mini constitue un ajout précieux à la famille ALEXA, et nous sommes ravis que Codex ait, une fois de plus, été capable de repousser les limites de la technologie grâce à ce nouvel enregistreur », déclare Stephan Schenck, directeur général d'ARRI. « Et bien sûr, comme pour chaque caméra de la famille ALEXA, Codex proposera le workflow solide et fiable qu'attendent nos clients mutuels.
Lu 241 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Le vol de la Sony FS7 !

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 27-02-15 00:37 - 1 commentaires

Image attachée

Il y a quelques temps à l'occasion du Satis, nous vous parlions de belles rencontres (voir ce sujet)... et bien cette belle rencontre a eu des suites et nous avons pu, grâce à la complicité de SONY France (Anna Doublet), faire voler la FS7 à bord de l'hélicoptère radio-commandé de Frédéric Jacquemin (Birdy Fly).

En voici les premières images :



Quelques explications :

Ces vols ont eu lieu en février, juste avant le Micro Salon de l'AFC, Frédéric a pu pendant une journée installer la FS7 et affiner ses réglages d'équilibrages et de connexion pour intégrer parfaitement la caméra dans la célèbre "Boule Jaune" de l'hélicoptère sans que celle ci n'affecte ni ne change le domaine de vol de l'appareil. Les reports de commandes de la caméra ont pu aussi être réglées pour en autoriser l'usage par la console "opérateur" du système Birdy Fly.

Le jour J la météo fut assez clémente en ce qui concerne la lumière mais assez capricieuse pour le vent avec des rafales un peu violentes en altitude (heureusement compensées par le pilotage très fin et expérimenté de Frédéric) à noter qu'avec ce vent par rafales un "drone" multi-rotors aurait eu un peu plus de mal à être aussi stable et aussi rapide.
Pour moi ce fut une première à la console de commande de la caméra... ce qui explique des cadres pas toujours au top ;) mais c'est en forgeant qu'on devient... donc expérience à renouveler pour que je puisse me perfectionner ;)

Image attachée

Image attachée

Image attachée

Image attachée

Image attachée

[attachment=3899:_MG_5807.JPG]


En conclusion,

cette petite caméra a tout d'une grande ! et elle vole en plus ! Son poids et son encombrement en font un outil de très grande qualité pour sortir de la très belle image 4K en caméra embarquée sur hélicoptère radio-commandé (et pourquoi pas "Grandeur") ainsi que sur des multi-rotors (appelés à tort "Drones") et mêmes sur les nouveaux joujoux gyrostabilisés de type Ronin, Movi etc .
La fonction ralenti de la caméra peut aussi être un atout pour ce type de prises de vues.

(les images 4K ont été ramenées en 1920X1080 pour des commodités de montage et 720 pour la mise en ligne sur Viméo)

Les sujets sur la Sony PXW FS 7 se trouvent ici : Nouvelle SONY FS7 et ici : Essais de la SONY FS7
Lu 707 fois - dernier commentaire par Frédéric Jacquemin   Icône   Icône

Posemètre / Spotmètre, toujours d'actualité ?

L'utilisateur est hors-ligne  
Mathieu Touquet 
- 25-02-15 18:27 - 4 commentaires

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis nouveau sur le forum qui m'a l'air vraiment super et plein de choses pour l'auto apprentissage !

Je suis un jeune étudiant en BTS Audiovisuel Option Image, qui cherche à devenir Directeur Photo. J'aurai souhaité savoir si les DoP ici présents, utilisaient encore les posemètres / spotmètres sur les tournages en numérique (En argentique c'est une étape obligatoire ça c'est certain). Car à l'ère des zebras, des histogrammes et autres waveforms, ces outils sont-ils toujours d'actualité ?
J'ai effectué un stage en première année au Studio du Fresnoy, où le responsable du pôle prise de vue nous a habitué à travailler comme ça.
Ces outils restent-ils valables en condition de tournage (temps limité surtout) ?

Merci pour vos réponses !
Lu 382 fois - dernier commentaire par Philippe Brelot   Icône   Icône

ARRI présente l'ALEXA Mini

L'utilisateur est hors-ligne  
Kareem La Vaullée 
- 23-02-15 17:55 - 4 commentaires

Aujourd'hui ARRI présente l'ALEXA Mini qui vient compléter la gamme de cameras ALEXA avec un modèle extrêmement versatile :

Image attachée

Elle combine une petite taille et un poids plume tout en conservant la qualité d'image qui a fait de l'ALEXA la référence des caméras Digital Cinema.

Conçue principalement pour les prises de vues spéciales telles que l'utilisation sur drones et stabilisateurs électroniques type MōVI elle sera tout aussi à l'aise sur un Steadicam ou camera à la main.

Image attachée


Une première vidéo filmée avec cette ALEXA Mini :



Et les coulisses de ce tournage :




Quelques-unes de ses principales caractéristiques :

Image attachée

Image attachée


Les dimensions de l'ALEXA Mini :

Image attachée


Le poids annoncé est de 2,3 kg !


En attendant leur traduction vous pouvez dores et déjà trouver toutes les caractéristiques techniques de cette ALEXA Mini en anglais sur le mini site qui lui est consacré : ARRI ALEXA Mini

K.
Lu 1 327 fois - dernier commentaire par Philippe Brelot   Icône   Icône

Vidéo du slider motorisé de chez Ronford Baker

L'utilisateur est hors-ligne  
Benjamin Steele 
- 23-02-15 11:48 - 0 commentaires

Hello,

Lors du Micro Salon 2015 à la Fémis, nous avons eu la chance d'avoir Jeff Lawrence de Ronford Baker avec nous. Nous en avons donc profité pour le filmer lorsqu'il présentait le prototype de son nouveau Motion Controled Slider.

Le but étant de partager cette nouveauté avec vous, nous vous invitons à regarder la vidéo et à nous donner vos avis :thumbsup:

Image IPB


Si vous voulez avoir plus d'informations sur le système, n'hésitez pas à nous contacter.
A bientôt !
Lu 248 fois - faire un commentaire   Icône   Icône


Icône Membres Connectés

0 membre(s), 22 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Yahoo, Baidu, Google


Icône Messages ajoutés récemment :

Icône Derniers sujets créés :


Icône Derniers fichiers au téléchargement :


Mars 2015

  L M M J V S D
Icône 1
Icône 2 3 4 5 6 7 8
Icône 9 10 11 12 13 14 15
Icône 16 17 18 19 20 21 22
Icône 23 24 25 26 27 28 29
Icône 30 31

Icône Suivez-nous aussi sur :




Advertisement