Cinematographie.info: Utilisation de bonnettes : hyperfocale et dioptries - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Utilisation de bonnettes : hyperfocale et dioptries Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Christophe Larue 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 271
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 17 mai 2009 - 22:23

Bonjour à toutes et tous,

Je voulais soumettre un problème optique sur lequel je travaille, plus pour avoir un double avis que pour le résultat:

Pour un plan particulier, j'ai suggéré au réalisateur de réaliser l'effet "à l'ancienne", en direct et à la prise de vues. En gros, des comédiens dansent, avec chacun un post-it sur le front représentant un continent. La caméra (sur grue) s'élève jusqu'à arriver en plongée au dessus d'eux et un planisphère apparait en surimpression.
Pour cela, je vais fabriquer un système à base de miroir aluminé placé à 45° devant l'optique, qui réfléchira une carte rétro-éclairée.

Le film se tourne en s16mm, fenêtre full et dépoli 1:1,85. Je pense pouvoir afficher un 4 de diaph, mais je préfère baser mes calculs sur un 2,8 (je tourne en Vision 3 7219 500T, prise à 320 ISO). Ma focale sera le 12mm, et mon axe optique sera à 6 mètres du sol.

J'ai besoin que à la fois les personnages soient nets (à environ 5 mètres), ainsi que la carte (à 31 cm de la frontale). J'ai calculé l'hyperfocale de façon traditionnelle: H=f2/E*N (H= hyperfocale, f2 est la longueur focale au carré, E est le diamètre du cercle de confusion moyen - je prends 0,02mm, et N est le diaph). Le résultat obtenu est 1800 mm, soit 1,8 mètres.
Du coup, si je fais afficher 1,8 mètres sur la bague de point, je sais que je serai net de 0,9 mètres à l'infini (en hyperfocale, la profondeur de champ s'étend de la moitié de celle-ci à l'infini).

Du coup, ma question est la suivante: comment calculer la dioptrie nécessaire (force de la bonnette) afin que ma limite proche de netteté corresponde à mon besoin, soit 310 mm ?

Merci de vos réponses.

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Frédéric Beaugendre 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 23 février 09
  • Lieu :Saint-Maur des Fossés (94)
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 17 mai 2009 - 22:57

Fait attention: si tu envisage une diffusion sur grand écran," l'hyperfocale" devient une théorie bien fumeuse avec les optiques+émulsions+projecteurs d'aujourd'hui: en fait tu n'aura rien de vraiment flou mais rien de vraiment net non plus...et donc un raccord probablement pas terrible en terme de définition.
Pourquoi ne fais-tu pas plus simple avec par exemple une deuxième passe de ton négatif sur la carte? tu peux même le faire au banc-titre. Tu n'as aucun défaut, esthétique ou économique, dû à une truca, optique ou digitale car tout est sur impressionné sur le même bout de négatif avant son développement. Personnellement , j'avais l'habitude de procéder ainsi pour les génériques des courts-métrages que j'ai éclairés.

bonsoir, frédo

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Christophe Larue 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 271
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 17 mai 2009 - 23:04

J'avais envisagé cette solution. Mon problème est que le plan débute bien avant l'effet en question, et que je n'ai aucune idée de comment repérer de façon fiable l'image de départ sur le négatif. Je ne peux pas arrêter le plan en cours de prise de vues, et je tourne en Aaton XTR prod; donc sans fonction de "marche arrière", qui plus est, sans possibilité d'avoir un repère fiable.

Mais merci pour ta proposition.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 1 397
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 18 mai 2009 - 00:10

Personnellement, je plaiderais pour l'effet en postprod... Le plan est compliqué mécaniquement (mouvement de grue, miroir semi aluminé, bonnette...) et il faut que la position caméra arrive toujours avec une extrême précision vu la faible profondeur que tu aura sur la carte (courte distance plus dioptrie), que le miroir semi aluminé, se déplaçant avec la caméra, car sinon on va le sentir rentrer, ne réfléchisse rien pendant son trajet (borniols/drapeaux, à enlever pour l'apparition de la carte), installation machinerie / déco / lumière à 6 m du sol si j'ai bien compris, donc risque de moultes répétitions et prises, avec des comédiens, c'est pas gagné d'avance... Il faudrait prévoir au moins une journée entière pour ce plan, pas sûr que le trucage en postprod ne soit pas compétitif. Et hormis la satisfaction personnelle d'y arriver (ce qui est risqué), je ne vois pas de bénéfice à l'image de le réaliser à la prise de vues.

Joli challenge si tu optes pour cette option mais je ne prendrais pas le risque. Garantir le plan, c'est postprod, à mon avis (postprod très simple qui plus est).

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Frédéric Beaugendre 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 23 février 09
  • Lieu :Saint-Maur des Fossés (94)
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 18 mai 2009 - 06:57

Citation

J'avais envisagé cette solution. Mon problème est que le plan débute bien avant l'effet en question, et que je n'ai aucune idée de comment repérer de façon fiable l'image de départ sur le négatif. Je ne peux pas arrêter le plan en cours de prise de vues, et je tourne en Aaton XTR prod; donc sans fonction de "marche arrière", qui plus est, sans possibilité d'avoir un repère fiable.

Mais merci pour ta proposition.



Pour le repère début, c'est simple: des repères écrits (ici des chiffres) un peu comme pour des fixités 35 mm sur au moins 10 images. Après la prise on coupe, on décharge et on rembobine (ici à la main), on peut donc faire la deuxième passe peu après comme quelques jours plus tard, par exemple au banc-titre. Par contre, assures-toi d'avoir plusieurs bonnes prises.
Pour le début, la scripte doit déclencher un chrono au démarrage caméra (pour chaque prise), si tu as un retour vidéo, celui-ci peut également aider, bien sûr tu ne peux pas compter sur un calage au photogramme près.

En dehors de génériques de court-métrage, j'avais aussi l'habitude de l'utiliser pour ajouter une lune dans un paysage, des lucioles.....

De toute façon, je me verrais mal monter sur une grue avec mirroir semi-alu+carte+projo pour l'éclairer+borgniol pour protéger, ça risque de devenir dangereux.

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Yves Agostini 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 133
  • Inscrit(e) : 7 février 09
  • Lieu :Paris/Bastia
  • Profession :Cadreur

  • AFCF

Posté 18 mai 2009 - 09:02

Citation

Du coup, ma question est la suivante: comment calculer la dioptrie nécessaire (force de la bonnette) afin que ma limite proche de netteté corresponde à mon besoin, soit 310 mm ?


Sans entrer dans la formule que j'ai encore dans mon Psion, on peut avoir une idée rapide sur la mise au point minimum des lentilles additionnelles (on gagne du temps sur les plateaux).
Si on met l'objectif à l'infini (quelque soit l'objectif!) avec la bonnette de :
1 dioptrie on a le point à... 1mètre.
2 dioptries... 50 cm
3 dioptries... 33,3 cm (ça se rapproche de ce que tu veux).
0,5 dioptrie... 2 mètres

Prenez le point au déca à partir de la lentille ;)

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Christophe Larue 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 271
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 18 mai 2009 - 10:02

Merci Yves. Du coup, lorsque tu dis, par exemple, qu'avec une bonnette de 3 dioptries, j'aurai le point à 33,3 cm, est ce que cela signifie que je serai net jusqu'à l'infini ?

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Cédric Le Donche 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

  • AOA

Posté 18 mai 2009 - 10:21

Les dioptries étant l'inverse de la distance en mètres, une bonnette de 3 dioptries correspond plutôt à 33,3 cm (soit un calcul de de 1/3) que 3,33 cm, enfin j'imagine qu'il s'agissait là d'une faute de frappe. Une bonnette de 2, c'est 1/2 donc 0,5 m, etc...

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Frédéric Beaugendre 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 23 février 09
  • Lieu :Saint-Maur des Fossés (94)
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 18 mai 2009 - 10:45

Citation

Merci Yves. Du coup, lorsque tu dis, par exemple, qu'avec une bonnette de 3 dioptries, j'aurai le point à 3,33 cm, est ce que cela signifie que je serai net jusqu'à l'infini ?


Non, tu seras net à la distance obtenue avec la dioptrie, par exemple 33,3 cm que tu ne pourras dépasser. Pour avoir le point à l'infini et à 33,33cm il faudrait une demi bonette (lentille coupée créant 2 zones de points: une à l'infini, l'autre à 33,3cm)

Ce que décrit Yves fonctionne avec la dioptrie placée entre la carte à filmer et le miroir semi-aluminé (ça avait un nom, mais désolé, je l'ai oublié et je n'ai pas le temps de rechercher, j'emballe mon matos pour départ à Beyrouth). Mais attention à sa dimension afin de ne pas vigneter et à la protection à la lumière parasite: l'ensemble miroir+carte+projo+bonnette doit être dans une tente noire! d'où le problème sur une grue, en plus du temps d'installation.

Bonne chance, frédo.

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Cédric Le Donche 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

  • AOA

Posté 18 mai 2009 - 10:55

Citation

Merci Yves. Du coup, lorsque tu dis, par exemple, qu'avec une bonnette de 3 dioptries, j'aurai le point à 3,33 cm, est ce que cela signifie que je serai net jusqu'à l'infini ?

Ah non, surtout pas, cela revient à utiliser un objectif macro, ta profondeur sera très faible aux alentours du calcul obtenu par la dioptrie pour un affichage à l'infini, donc impossibilité d'aller chercher un point éloigné (en l'occurence les personnages à 5 mètres).

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Yves Agostini 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 133
  • Inscrit(e) : 7 février 09
  • Lieu :Paris/Bastia
  • Profession :Cadreur

  • AFCF

Posté 18 mai 2009 - 21:07

Citation

Les dioptries étant l'inverse de la distance en mètres, une bonnette de 3 dioptries correspond plutôt à 33,3 cm (soit un calcul de de 1/3) que 3,33 cm, enfin j'imagine qu'il s'agissait là d'une faute de frappe. Une bonnette de 2, c'est 1/2 donc 0,5 m, etc...

Oui, évidemment, c'est 33,3 cm! Je tape trop vite! :blink:

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Christophe Larue 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 271
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 19 mai 2009 - 19:07

Voir le messageLaurent Andrieux, le 18-05-2009 - 01:10, dit :

Personnellement, je plaiderais pour l'effet en postprod... Le plan est compliqué mécaniquement (mouvement de grue, miroir semi aluminé, bonnette...) et il faut que la position caméra arrive toujours avec une extrême précision vu la faible profondeur que tu aura sur la carte (courte distance plus dioptrie), que le miroir semi aluminé, se déplaçant avec la caméra, ...


Voir le messageFrédéric Beaugendre, le 18-05-2009 - 07:57, dit :

De toute façon, je me verrais mal monter sur une grue avec mirroir semi-alu+carte+projo pour l'éclairer+borgniol pour protéger, ça risque de devenir dangereux.


En fait, Laurent, on a chiffré les deux options, et comme la post prod est classique (tirage d'après négatif s16 conformé), le sur-coût post prod est plus important que si l'effet est impressionné en direct.

Pour les reflets et autres complications liées au choix d'impressionner en direct la carte, je suis parti sur un système au noir, embarqué dès le début du plan et solidaire de la caméra. Un peu inspiré du système des prompteurs, mais inversé.

Je ne manquerai pas d'en parler ici une fois l'opération terminée, avec moult photos et captures d'écran.

Merci pour vos réponses.

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Frédéric Beaugendre 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 23 février 09
  • Lieu :Saint-Maur des Fossés (94)
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 19 mai 2009 - 19:43

Je ne vois pas pourquoi tu ne fais pas une bête surimpression en deux passes, comme je te l'avais suggéré au début de ce fil: c'est au moins 5 fois moins cher et personnellement pour avoir déjà vécu (je n'ai pas mis survécu, je n'étais pas sur la grue mais occupé par une autre caméra sur un stead.) un accident de grue, personnellement, j'hésiterais à monter à bord, en admettant que le chef machiniste te laisse monter dessus... Pour la précision du calage, avec un bête chronomètre, tu feras certainement mieux qu'avec un chef électro et un dimmer et en temps de travail, tu gagnes 3 heures de préparation!

Bonne chance, frédo.

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 1 397
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 19 mai 2009 - 19:50

Tu inclues, dans le surcoût, le temps passé au tournage, nécessairement plus long avec ton système ?

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Frédéric Beaugendre 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 23 février 09
  • Lieu :Saint-Maur des Fossés (94)
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 19 mai 2009 - 20:21

Dans la surimpression, on tourne le plan de grue avec les acteurs en repérant au chronomètre, pour chaque prise au démarrage caméra après avoir fait des croix genre fixité 35mm, et on fait la deuxième passe, la carte, en équipe réduite après avoir rembobiné chaque prise ou mieux, le lendemain au banc-titre, si si il parait que ça existe toujours :D .

Prix de revient: 2 heures de banc titre dans le pire des cas ou 1/2 heure supplémentaire pour 5 personnes, et faire chier le second à rembobiner ! De plus tout est en surimp sur le négatif, en S16 c'est autre chose qu'après un passage en truca. En comparaison, avec des gens habitués au miroir semi-alu (on n'est pas nombreux): 3 heures de préparation, miroir semi alu, dioptrie de grande taille (à trouver d'ailleurs) et surtout danger de monter sur une grue dont les tiges caméra sont lestées d'environ 25 kg, personnellement, je me fais louer une télécommande de point ou je dégaine le frédofocus infernal!

Bref, mon impression à la lecture de la description du plan et des moyens envisagés, c'est les Shadoks: "pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué" auquel je rajouterai ... et dangereux.

Une nouvelle fois bonne chance !

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement