Cinematographie.info: Filtres Digicon : comment ça marche ? - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Filtres Digicon : comment ça marche ? Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Cadoux 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 39
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Fort-de-France, Martinique
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Photographe

Posté 20 février 2009 - 03:20

Bonjour,

Les fortiches en optique et en physique peuvent-ils arriver à me convaincre de l'efficacité des filtres Digicon ? Si possible en m'en expliquant le fonctionnement ?

Un de mes amis veut en prendre une série pour ses tournages en HD et j'ai du mal à croire qu'un bout de verre peut "tordre" une courbe (mis à part le pola dans certaines conditions).

http://www.schneider...C...31&IID=2326
http://www.bhphotovi...s.html#features

Vous pouvez faire long, je suis coincé à la maison par cette @#%$€% grève !

--
Laurent
Fort de France

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Eric Guichard 

  • Groupe : Administrateur
  • Messages : 204
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • AFC

Posté 20 février 2009 - 07:48

C'est l'effet des filtres " Low contrast " que l'on utilise en film. Personnellement je préfère les "Ultra contrast" de Tiffen, en particulier sur des images électroniques.

Logiquement cela décontraste l'image en "remontant légèrement l'information" dans les parties sombres de l'image.

A manier avec prudence...

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Isabelle Lafont 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 144
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Nice / Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Électricien

Posté 20 février 2009 - 11:33

Voir le messageLaurent Cadoux, le 20-02-2009 - 03:20, dit :

Un de mes amis veut en prendre une série pour ses tournages en HD et j'ai du mal à croire qu'un bout de verre peut "tordre" une courbe (mis à part le pola dans certaines conditions).


La première question que j'aurais envie de poser est "quel effet recherche exactement ton ami pour son tournage en HD ?"
Veut-il simplement jouer sur les contrastes ou désire-t-il aussi casser les détails de l'image ?
Parce que plusieurs séries de filtres existent ayant plus ou moins les mêmes effets, mais pas tout à fait...

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Cadoux 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 39
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Fort-de-France, Martinique
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Photographe

Posté 20 février 2009 - 13:29

Je n'arrive pas a comprendre quelle loi optique est mise en oeuvre dans tous ces filtres sensés intervenir sur le contraste.
Comment un morceau de verre, aussi rare soit-il, peut-il laisser passer un peu plus les ombres et un peu moins les HL, pour fabriquer une courbe en S ?
Ces filtres ont-ils une structure particulière ?
Est-ce cette structure qui intervient ?
Quelle est l'influence sur la FTM ?

Merci à ceux qui savent.
Pour ce qui est du camarade, je crois qu'il aime donner un "look cinéma" à ces prods instit.

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Isabelle Lafont 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 144
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Nice / Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Électricien

Posté 20 février 2009 - 14:09

Voir le messageLaurent Cadoux, le 20-02-2009 - 13:29, dit :

Ces filtres ont-ils une structure particulière ?
Est-ce cette structure qui intervient ?
Quelle est l'influence sur la FTM ?


Chaque fabricant de filtres utilise des matières et des techniques qui leur sont propres. Certains fabricants utilisent le verre, d'autres la résine (les filtres sont plus légers, mais généralement, sont moins satisfaisants).

Par exemple, j'ai pu voir sur un filtre Van Diemen cassé qu'il était composé de la sorte : de fines couches de "feuilles" produisant l'effet voulu, étaient "soudées" entre 2 plaquettes de résine "neutre".

Le principe sur les filtres en verre est le même. Lorsque tu regardes le filtre, tu peux apercevoir des trames à l'intérieur de celui-ci (des points minuscules / des alvéoles...).
Ces trames sont de tailles, densités et peuvent être aussi de couleurs différentes selon l'effet du filtre (translucides / noires / "gold"...).
Cette structure particulière modifiera l'axe que prendront les rayons entrant dans l'optique.
C’est un peu le même principe que les miroirs déformants ton image, sauf que là ils sont translucides et que la fabrication d'un filtre est complexe et est propre à chaque fabricant.

Je ne peux pas t'expliquer davantage, car mon niveau d'optique n'est pas suffisant.

Quant à l'influence lorsque l'on passe une optique avec un filtre sur un banc FTM, je ne sais pas, mais je serais curieuse de le voir! :rolleyes:

J'espère que mon petit message a pu t'aider...

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 1 397
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 20 février 2009 - 17:00

En règle générale, les filtres réduisant le contraste marchent tous sur le même principe, comme l'explique Isabelle, de particules qui diffusent plus ou moins la lumière. Ils créent un "voile" général à l'image.

De la même manière que de la fumée sur un plateau, ils ont pour effet de relever le niveau des noirs et basses lumières.

Ils ont une action moindre sur les hautes lumières, car ce "voile" devient négligeable.

Donc, si les basses lumières sont relevées sans que les hautes lumières le soient, il en découle une réduction du contraste, tout simplement.

On peut obtenir le même type de résultat en préflashant la pellicule.

En terme de définition et d'incidence sur les caractéristiques FTM d'un objectif, bien évidemment, ces filtres réduisent la définition et le taux de modulation du système (filtre + optique) est inférieur à celui de l'optique.

En effet, contraste et définition sont liés, en règle générale.

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Cadoux 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 39
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Fort-de-France, Martinique
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Photographe

Posté 20 février 2009 - 20:18

Merci Isabelle et Laurent,

Ça devient plus clair.
Donc ce ne sont que des diffuseurs plus ou moins forts.
Voilà qui me rassure.
Il n'y a donc pas de miracle, juste un effet avantageux qui se paie d'un inconvénient.
J'avais peur d'avoir sauté des lignes dans mon auto apprentissage des lois de l'optique !

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Isabelle Lafont 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 144
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Nice / Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Électricien

Posté 20 février 2009 - 20:39

Les filtres à effets sont des diffuseurs.

À présent, les filtres tels que les Soft FX de chez Tiffen, ont par exemple la particularité de casser le point. Les optiques HD étant plus définies que certaines optiques 35mm, le "point" semble plus dur. Dans ce cas, surtout pour les plans "beauté", ces filtres présentent l'avantage de casser cette netteté et d'adoucir ainsi l'image.

Maintenant il faut savoir quel effet on veut donner à son image, de là découlera le choix des filtres.

Par exemple en HD, si tu veux obtenir un effet sur le contraste et adoucir ton point, il existe chez Tiffen le filtre HDTV FX. Ce filtre combine l'effet de l'Ultra Contraste et du Soft FX.

Maintenant je parle des filtres Tiffen, car ce sont ceux que je connais le mieux.

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Christophe Larue 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 271
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 21 février 2009 - 01:51

Les filtres influant sur le contraste étalent, suivant le modèle, les hautes lumières sur les basses lumières; ou les zones d'ombres sur les moyennes lumières.
Cela se fait en incluant dans le verre plus ou moins de défauts qui, suivant leur forme et leur nombre, diffusent les lumières qui "flarent" le filtre dans les zones d'ombre. Cela agit un peu comme les Varicon et autres procédés de "flashage"; qui modifient la nature du support en ajoutant du détail dans les basses lumières afin de passer outre le bruit de fond.

Si je ne suis pas assez clair, merci de me le faire savoir afin que je développe.

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 1 397
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 21 février 2009 - 03:06

Voir le messageIsabelle Lafont, le 20-02-2009 - 20:39, dit :

Les filtres à effets sont des diffuseurs.

Isabelle,

je pense qu'il ne faut pas non plus être si radicale que ça. Les deux sont liés, mais théoriquement, diffusion et réduction du contraste sont deux choses différentes. Selon la "cuisine" du fabricant, le filtre va plus ou moins diffuser ou/et plus ou moins réduire le contraste.

Les Pro Mist par exemple, sont des diffuseurs, mais les White Pro Mist réduisent nettement plus le contraste que les Black Pro Mist, simplement parce que les particules sont blanches dans un cas et noires dans l'autre.

L'incidence sur les halos de hautes lumières varient aussi selon les filtres.

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Cadoux 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 39
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Fort-de-France, Martinique
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Photographe

Posté 21 février 2009 - 03:18

Voir le messageChristophe Larue, le 20-02-2009 - 20:51, dit :

Les filtres influant sur le contraste étalent, suivant le modèle, les hautes lumières sur les basses lumières; ou les zones d'ombres sur les moyennes lumières.
Cela se fait en incluant dans le verre plus ou moins de défauts qui, suivant leur forme et leur nombre, diffusent les lumières qui "flarent" le filtre dans les zones d'ombre. Cela agit un peu comme les Varicon et autres procédés de "flashage"; qui modifient la nature du support en ajoutant du détail dans les basses lumières afin de passer outre le bruit de fond.

Si je ne suis pas assez clair, merci de me le faire savoir afin que je développe.

Merci,

C'est donc bien ce que je soupçonnais sur mon forum photo préféré : du flare.
Pour ma culture technique, je veux bien que tu développes, si tu en as le temps et l'envie.
J'essaierai de comprendre.

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 1 397
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 21 février 2009 - 04:04

Ce n'est pas à proprement parler du flare, raison pour laquelle Christophe a indiqué le mot entre parenthèses. Le flare est un phénomène lié aux réflexions parasites internes à l'optique, particulièrement dans les hautes lumières. Ce n'est pas la même chose, mais le flare occasionne effectivement lui aussi un voile qui réduit le contraste de l'image.

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement