Cinematographie.info: Coup de pouce pour valoriser son passif professionnel - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Coup de pouce pour valoriser son passif professionnel Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Maéva Mérour 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 2
  • Inscrit(e) : 5 décembre 16
  • Lieu :Genève
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 05 décembre 2016 - 22:20

Bonjour à tous ! ^_^


Tout d'abord, merci de m'accueillir sur le forum.
J'ai besoin de vos avis concernant la mise en forme de mes expériences professionnelles dans mon c.v. Je m'explique:
Je travaille en région genevoise, terre vierge de possibilités et assez peu hiérarchisée. Du coup c'est chouette pour les opportunités mais embarrassant si l'on souhaite faire les choses correctement et dans le bon ordre pour être à même d'aller ailleurs.
Après mon cursus de BTS image, j'ai eu l’occasion de faire plusieurs courts-métrages et projets de modeste envergure en tant que chef-opérateur. Il aurait été dommage de ne pas saisir ces opportunités qui m'ont parfois, contre toute attente, emmenées loin dans certains festivals avec certaines nominations qui font chaud au coeur et qui encouragent à persévérer. Mais je suis réaliste, c'est un métier de passion ... et surtout d'expérience.
Après un stage en électro sur un long-métrage, j'ai eu l'opportunité d'assister une coloriste D.I. coréenne de renom pendant deux ans dans un studio de post-production. Mon idée étant qu'en "étudiant" les images qui nous étaient amenées, je saurai ce qu'il faut faire et ne pas faire sur le terrain.... très très instructif.
Bref, j'ai toujours voulu et veux toujours devenir chef-opérateur. Je ne regrette pas mon parcours mais le problème c'est que bien que j'ai fais pleins de "petits" projets, je n'ai jamais creusé "un" poste en profondeur pour faire celui pour lequel je me décarcasse sur des projets beaucoup plus importants.
Aujourd'hui je me dis qu'il serait bien de postuler en deuxième assistant pour repartir de façon plus encadrée sur le bon chemin et acquérir la méthode qui me fait défaut. Seulement voilà (et j'y arrive enfin):
Comment fait-on pour organiser un tel cv sans faire peur à celui que ne recherche QUE un second assistant vidéo ? Surtout que j'ai finalement pas ou trop peu d'expérience en tant que tel, d'écrit sur papier.
On m'a d'ailleurs demandé un jour pourquoi je postulais sous ce titre étant donné mon expérience ? Ils craignaient que je "m'ennuie". Je suis très embêtée parce qu'avec un tel passif qui pourraient m'ouvrir des portes je me sens bloquée, prise en otage.


Merci pour vos précieux conseils.

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Juan Siquot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 58
  • Inscrit(e) : 18 juillet 09
  • Lieu :92120
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 06 décembre 2016 - 15:15

Que dire des parcours atypiques?
Né en Argentine de profession photographe, des amis dans le milieu ciné-télé me demandent de leur filer un coup de main parce qu'ils connaissaient mon boulot et ça leur convenait (on était tellement jeunes). Avec cette bande de là-bas nous y avons eu quelques succès et j'ai choppé le virus de l'audiovisuel. Le petit succès argentin nous a donné un palmarès d'or au "cinéma tout écran" que tu dois connaître.
Après une ou deux frustrations comme les tiennes, sans trouver du boulot ni même des courts métrages au zéro ronds, le hasard que les bonnes personnes font circuler me fait rencontrer Jean-Noël Ferragut (AFC) et je vais le citer parce qu'au départ, j'ai cru qu'il avait été un peu dur mais avec le recul je me rends compte qu'il m'a donné le meilleur conseil qu'il pouvait donner à quelqu'un comme moi, peut être comme toi: Vous êtes un créateur d'images, pourquoi vous chercheriez un travail comme assistant?
Ca a été extrêmement dur mais entre boulots alimentaires et petites productions, petit à petit, on y arrive. Je lui suis reconnaissant, M. J-N Ferragut, et il va falloir que je trouve le moyen de le lui faire savoir.
J'espère le conseil te servira toi, même si ce ne serait pour que tu puisses te positionner, d'un côté ou de l'autre.
Amitiés et bonne continuation.

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Maéva Mérour 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 2
  • Inscrit(e) : 5 décembre 16
  • Lieu :Genève
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Directeur Photo / Chef-Opérateur

Posté 07 décembre 2016 - 14:49

Bonjour Juan,

C'est vrai qu'étant donné que pas mal d'assistants caméras finissent par devenir chef-op je pensais à tort visiblement, que c'était la voie et la suite logique pour arriver à mes fins.
Merci pour ton retour et pour ton conseil fort utile. Il laisse à réfléchir.

Au plaisir de croiser ta route.

Bonne continuation et encore merci.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Juan Siquot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 58
  • Inscrit(e) : 18 juillet 09
  • Lieu :92120
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 11 décembre 2016 - 22:28

Et comme le hasard n'existe pas, le soir même d'avoir posté ma réponse, je croise dans le cinéclub de l'école Louis Lumière, J-N Ferragut et je lui ai remercié son conseil comme cela allait de soi.

Ce message a été modifié par Juan Siquot - 11 décembre 2016 - 22:28.


#5 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 406
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 11 décembre 2016 - 23:19

Juan, je lui en avait déjà parlé jeudi aux portes ouvertes Panavision, donc remercié 2 fois ;)

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement