Cinematographie.info: Problématique et matériel en PDV aérienne type ULM - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Problématique et matériel en PDV aérienne type ULM Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Adrien Boulard 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 3
  • Inscrit(e) : 10 décembre 15
  • Lieu :Le Mans
  • Profession :Cadreur spécialisé
  • Autre Profession :
    Monteur

Posté 10 décembre 2015 - 17:37

Je recherche une solution pour faire des prises de vues aériennes en chariot paramoteur.

J'ai testé un stabilisateur type RONIN fait maison par un ami, mais en virage, le gyro électronique est perdu.

Auriez-vous des solutions à me conseiller ?

En version la plus petite et compacte possible (manque de place et volonté de faire des plans dans le plus d'axes possibles) et avec zoom optique pour aller chercher des sujets en PM (légalement nous devons voler à 150 m de hauteur sauf autorisations spéciales 50 mètres environ).

Merci.

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Kareem La Vaullée 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 695
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Cadreur Steadicam
  • Autre Profession :
    Cadreur

  • AFCS

Posté 10 décembre 2015 - 17:45

Bonsoir Adrien,

Le problème que tu as c'est que la plupart des nacelles gyrostabilisées (a.k.a. Brushless Gimbals) utilisées à la main, y compris les deux RONIN de chez DJI, dérivent lorsqu'elles subissent des accélérations et des changement de direction à bord de véhicules en mouvement.

Leur centrale inertielle croit alors que la verticale est penchée, que "le bas" est un mix entre la gravité et l'accélération qu'elle subit. Le pire étant les longues accélérations continues ou les larges virages.

Pour palier à ce problème il faut un système qui informe le calculateur qui stabilise la camera que la nacelle subit une accélération ou un changement de direction et ce système peut être un récepteur GPS.

(Il y aussi des systèmes opto-électroniques mais c'est encore assez peu répandu)


Malheureusement les deux RONIN de DJI et la plupart des Brushless Gimbals utilisés à la main ne sont pas équipés de récepteurs GPS.


À ma connaissance la nacelle gyrostabilisée la mieux adaptée à ton besoin serait le MōVI M5 de Freefly Systems, elle est relativement petite et légère et est surtout équipée d'un récepteur GPS et son logiciel de stabilisation est capable d'utiliser les informations du GPS pour compenser les accélérations et changements de direction qui provoquent les dérives.

C'est un des gros avantages de la gamme MōVI sur ses concurrents, le fait que tous les modèles intègrent un récepteur GPS utilisé pour compenser les dérives.

Sinon il y aussi la solution de partir sur des gyroscopes mécaniques à la place d'un Brushless Gimbal, comme le système est tenu par, mais pas totalement dissocié de, l'opérateur, les éventuelles dérives sont compensées à la main, je trouve qu'avec des gyroscopes mécaniques il y a moins de problèmes de dérives. Mais avec cette solution on est plus pénalisé par le vent.

Pour ce qui est de zoomer pendant le plan il faut que tu nous dises quelle est la caméra utilisée et donc quelles optiques sont envisageables.

La solution pourrait être un mix de gyro mécaniques Kenyon est d'un zoom stabilisé lui-aussi.


K.

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Adrien Boulard 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 3
  • Inscrit(e) : 10 décembre 15
  • Lieu :Le Mans
  • Profession :Cadreur spécialisé
  • Autre Profession :
    Monteur

Posté 10 décembre 2015 - 18:08

Si j'utilise un petit camescope type Sony FDR-AX100 par exemple, je ne sais pas si le stabiliser avec le gyro Kenyon KS-2 suffirait ?

Car finalement n'est-ce pas en ULM plus la vibration moteur à stabiliser (ainsi que les micros vibrations en téléobjectif) plutôt que les mouvements eux-mêmes ?

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Kareem La Vaullée 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 695
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Cadreur Steadicam
  • Autre Profession :
    Cadreur

  • AFCS

Posté 10 décembre 2015 - 18:27

Un Kenyon KS-2 ne me parait pas suffisant, de plus un KS-2 ne stabilise que 2 axes, il faudrait un Kenyon de la nouvelle génération, leurs gyros en "X" qui avec un seul element stabilise directement 3 axes sans avoir à se soucier d'accrocher plusieurs gyros dans différentes orientations.

J'ai un ami Chef-Machiniste qui a un Kenyon KS-8x8, là c'est presque surdimensionné pour ton utilisation mais les nouveaux gyros Kenyon en X ne se trouvent pas facilement à la location.

Sachant que plus le rapport masse stabilisée/masse du gyro est en faveur du gyro et mieux c'est.

Il faut effectivement prévoir un système pour pouvoir porter le tout et absorber les chocs et vibrations tout en permettant de garder l'ensemble Caméra + Gyro libre sur ses axes de rotation.

Dans une certaine mesure les gyros mécaniques "absorbent" les vibrations.

Quand est-ce que tu dois effectuer ces prises de vues ?

K.

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Adrien Boulard 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 3
  • Inscrit(e) : 10 décembre 15
  • Lieu :Le Mans
  • Profession :Cadreur spécialisé
  • Autre Profession :
    Monteur

Posté 11 décembre 2015 - 09:49

Le tournage est prévu pour le printemps prochain. Je suis dans des phases de tests.
Entre piloter moi-même l'ULM (paramoteur), ce qui me permettrait à la fois d'être plus libre dans mes cadres (d'où une solution la plus petite possible) mais aussi plus complexe pour piloter en sécu
si masse d'air instable et cadrer en biplace et être plus limité dans mes plans (surtout verticaux) à cause de la configuration du chariot paramoteur lui-même.

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement