Cinematographie.info: Disparition de la pellicule 16 et S16 ? - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Disparition de la pellicule 16 et S16 ? Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Florent Haladjian 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 6
  • Inscrit(e) : 6 septembre 11
  • Lieu :Romans
  • Profession :Musicien/Compositeur
  • Autre Profession :
    Étudiant - Réalisation

Posté 09 mars 2012 - 12:11

Bonjour,

On entend souvent dire que la pellicule 16 et S16 va disparaitre et qu'il est déja difficile d'en trouver certaines !
Qu'en est-il ?
Peut-on se lancer dans un projet portant sur les 3 ans à venir avec du 16 ?

Merci de vos réponses.

Florent

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 385
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 09 mars 2012 - 14:15

Non Florent, la pellicule n'est pas morte, ce n'est pas encore le cas et heureusement et, je pense que tes demandes pourront être totalement exaucées par l'un de nos deux partenaires qui se feront une joie de te proposer leurs produits ! :

Image IPB

Image IPB

C'est pour le labo que c'est un peu plus complexe, ce n'est pas qu'il n'y en a pas, le problème c'est de trouver le bon qui traitera avec respect ton travail et assurera un bon suivi.

Ce qui est terrible dans le 16mm, c'est que le marché s'est vraiment réduit alors que les fabricants de pellicule n'ont jamais sorti d'aussi bons produits qui pourraient donner au 16 un second souffle, pour les amateurs d'image de caractère :

"Black Swan", "Démineurs", "The Wrestler", etc...

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Marc Bénoliel 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 29
  • Inscrit(e) : 7 février 09
  • Lieu :Aix en Provence/ Londres
  • Profession :Cadreur Steadicam

Posté 09 mars 2012 - 14:34

"Black Swan", "Démineurs" etc...Oui mais se sont des films qui se sont tournés en 2009, 2010.
Avant que l'Alexa ne sorte et qui a vraiment changé la donne. Surtout pour les téléfilms et séries télé.

De même pour le 35mm, si on regarde aux Oscars, presque tout les films, qui étaient nominés, ont été tourné en 35mm
et celui qui a gagné l'oscar de la meilleur photographie est "Hugo": Premier long métrage entièrement
tourné en numérique récompensé pour cet Oscar (si je ne me trompe...). Est-un signe ?

Apres, j'espère bien que le super 16 va encore être utilisé pendant longtemps...Mais cela semble difficile
à envisager. Quand on regarde les tournages fiction TV en Angleterre, c'est à 80 % tourné en Alexa, le reste c'est du 35 mm.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Modérateur Général
  • Messages : 1 400
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 09 mars 2012 - 16:42

Le Super16 reste aujourd'hui un support de très grande qualité et tout à fait compétitif d'un point de vue économique, sur certains projets. Du point de vue qualitatif, l'Alexa est excellente mais elle coûte et revient cher en production et postproduction. En effet, le budget de postproduction est largement augmenté dans la filière numérique.

Il n'y a pas de réponse standard à la question du choix pellicule/numérique, mais une réflexion à mener pour chaque projet au regard des choix esthétiques, des budgets de production et de postproduction, mais aussi des conditions de production (lieux de tournage, proximité du loueur ou du labo en cas de problème, gestion des rushes etc.)

Il s'agit donc de faire un choix esthétique d'abord puis de faire établir des devis sur toute la chaîne de production et de postproduction, ainsi que sur la distribution envisagée, et de comparer.

Un film qui prévoit très peu ou pas d'effets spéciaux par exemple, bénéficiera nettement du choix des technologies argentiques, du point de vue budgétaire mais aussi en termes de "prises de risques" quant à la bonne conduite de la production.

Quant à la question de la disponibilité du stock, je ne pense pas qu'il y ait le moindre problème. La baisse des ventes de ce support permet d'ailleurs peut-être de négocier au mieux les prix... Est-ce que des gens ont eu des problèmes pour se procurer de la pellicule récemment ?

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Nicolas Eveilleau 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 355
  • Inscrit(e) : 20 mai 09
  • Lieu :Asnières-sur-Seine
  • Profession :Assistant Opérateur

Posté 09 mars 2012 - 17:13

Voir le messageLaurent Andrieux, le 09 mars 2012 - 16:42, dit :

La baisse des ventes de ce support permet d'ailleurs peut-être de négocier au mieux les prix


Et il en va de même pour les caméras. Les caméras argentiques, 16 comme 35, sont amorties depuis des années et le parc est moins "consommateur" (une caméra numérique est obsolète en 5 ans voire moins, alors qu'on utilise encore des excellentes caméras argentiques en parfait état de fonctionnement datant des années 80)
Sortir une caméra 16 de chez Panavision pour 2 semaines, c'est autour des 1500 €, soit le prix d'une ALEXA à la journée...

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 385
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 09 mars 2012 - 23:20

Voir le messageMarc Bénoliel, le 09 mars 2012 - 14:34, dit :

De même pour le 35mm, si on regarde aux Oscars, presque tout les films, qui étaient nominés, ont été tourné en 35mm
et celui qui a gagné l'oscar de la meilleur photographie est "Hugo": Premier long métrage entièrement
tourné en numérique récompensé pour cet Oscar (si je ne me trompe...). Est-un signe ?


Marc, Hugo a été tourné en 3D d'où vidéo :thumbsup: voir ce sujet : Making "Hugo Cabret"

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Marc Bénoliel 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 29
  • Inscrit(e) : 7 février 09
  • Lieu :Aix en Provence/ Londres
  • Profession :Cadreur Steadicam

Posté 10 mars 2012 - 02:31

Je savais bien qu'il a était tourné en 3D, Philippe :thumbsup: .
Il n'empêche que cela restes le premier film récompensé pour la meilleur lumière
entièrement tourné en numérique. Il n'y pas que la prouesse technique de la 3D qui a été récompensé
mais aussi l'esthétique de l'image évidement.

Je penses que cela ça dépend du type de production pour laquelle on va choisir le support.
Pour les long métrages, les court métrages ou les documentaires, le Super 16 a encore de beaux jours( en tout cas je l'espère).
Et je suis bien d'accord sur la meilleur qualité et fiabilité des caméras 35mm et super 16 et du support lui même.


Mais de ce que je vois pour les productions TV, le numérique prend clairement le dessus.

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Florent Haladjian 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 6
  • Inscrit(e) : 6 septembre 11
  • Lieu :Romans
  • Profession :Musicien/Compositeur
  • Autre Profession :
    Étudiant - Réalisation

Posté 10 mars 2012 - 11:58

Bonjour,

Merci pour vos réponses

Il reste le problème des labos !, difficile d'être pris au sérieux par ces derniers si le film est "à petit budget" ou un peu "expérimental", il n'est pas rare de recevoir un accueil plus que médiocre et de recevoir des travaux fait "par dessus la jambe"... , alors en attendant, comment fait on avant de devenir une vedette ;-) ? , faut t'il travailler avec des labos à l'étranger ou continuer à baisser la tête ?

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Modérateur Général
  • Messages : 1 400
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 10 mars 2012 - 23:36

Les films à petits budgets ont toujours dû se battre, c'est quasiment une définition. Une bonne façon d'avoir de bonnes relations avec les labos, c'est d'engager un directeur photo expérimenté, donc qu'ils connaissent, et qu'ils ont intérêt à choyer même sur un petit projet, pour le garder sur les plus gros.

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Florent Haladjian 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 6
  • Inscrit(e) : 6 septembre 11
  • Lieu :Romans
  • Profession :Musicien/Compositeur
  • Autre Profession :
    Étudiant - Réalisation

Posté 11 mars 2012 - 12:20

c'est sur !

Ce message a été modifié par Florent Haladjian - 11 mars 2012 - 12:58.


#11 L'utilisateur est hors-ligne   Florent Haladjian 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 6
  • Inscrit(e) : 6 septembre 11
  • Lieu :Romans
  • Profession :Musicien/Compositeur
  • Autre Profession :
    Étudiant - Réalisation

Posté 11 mars 2012 - 12:39

C'est tout à fait juste et c'est en effet à tout point de vue souhaitable de travailler avec un chef op "confirmé" ! , mais cependant, ce n'est pas toujours possible financièrement, et il y a aussi des situations ou le réalisateur fait lui même des prises de vues, qui ne sont pas forcement mauvaises et qui peuvent même être très bonnes, et ce travail devrait malgré tout être pris au sérieux par les labos !
Dans ce cas "aussi" les labos devraient être attentifs, car le réalisateur satisfait reviendra pour un autre film et surement avec un chef op si il en a enfin les moyens.

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Modérateur Général
  • Messages : 1 400
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 11 mars 2012 - 13:07

Même les chefs op confirmés ont l'habitude de faire des concessions sur les films fauchés, en particulier les courts-métrages.

Eux aussi ont intérêt à travailler avec un jeune réalisateur talentueux, avec lequel ils feront peut-être un jour un film payé normalement.

En revanche, il est vrai que, aussi talentueux soit-il, un jeune réalisateur inconnu qui se propose d'opérer lui-même un film en pellicule, surtout s'il manque d'expérience ou de formation dans le domaine technique, ne rassure pas forcément le labo et peut même se voir regardé avec des a priori, surtout si la Prod elle-même est par ailleurs inconnue du labo.

Il est donc essentiel de pouvoir les rassurer de ces points de vue.

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Roger Canto 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 50
  • Inscrit(e) : 9 août 10
  • Lieu :Toulon
  • Profession :Enseignant
  • Autre Profession :
    Documentariste

Posté 11 mars 2012 - 13:20

Voir le messageLaurent Andrieux, le 10 mars 2012 - 23:36, dit :

Une bonne façon d'avoir de bonnes relations avec les labos, c'est d'engager un directeur photo expérimenté, donc qu'ils connaissent...

C'est évident, mais pas réalisable pour un documentariste qui est son propre directeur photo.

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Laurent Andrieux 

  • Groupe : Modérateur Général
  • Messages : 1 400
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Valbonne 06
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 11 mars 2012 - 13:37

Dans ce cas-là, le mieux est peut-être de sensibiliser le labo au sujet du film, mais je manque d'expérience en la matière.

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 385
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 11 mars 2012 - 13:52

Dans tous les cas de figure, que ce soit pour un directeur photo ou pour un réalisateur indépendant de documentaires ou de films expérimentaux, une relation durable avec un Labo, ça se construit...
C'est un dialogue qui vient bien en amont du tournage, ou l'on expose sa démarche, ses goûts, ses ambitions et où on essaie d'impliquer son interlocuteur. Le Labo ce n'est pas qu'une entreprise, ce sont avant tout des hommes et des femmes qui n'exercent pas ce métier par hasard.
Les Labos n'aiment pas que la post production soit improvisée en toute fin sans consultation préalable, et c'est logique, c'est une dévalorisation de leur savoir faire!
Les Labos sont en danger et la plupart sont à l'écoute de tous les projets, même les plus petits... J'ai bien dit la plupart...

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Sebastián Eyherabide 

  • Groupe : Étudiant
  • Messages : 25
  • Inscrit(e) : 4 juillet 11
  • Lieu :Paris
  • Profession :Étudiant - Réalisation
  • Autre Profession :
    Monteur

Posté 14 mars 2012 - 08:13

Je prépare un court-métrage en S16 et je vais faire des tests de pellicule pour voir laquelle je préfère. J'ai suis passé hier par Kodak pour récupérer ma commande de deux bobines de 30 mètres de S16 (16 il n'y a plus) négatif couleur 500T Vision3 et Kodak 5230. Les prix ont eu une remise automatique et j'en ai eu pour 80 euros. Pour le développement je me suis renseigné et c'était 84 centimes le mètre, 4 euros la minute de TC et 30 euros la minute le scan 4k.
Sinon moi j'ai une petite Beaulieu R16 dont je me sers pour des tests ou des choses personnelles (mes vacances par exemple). J'utilise de la pellicule N&B de Kodak (7222) et je développe chez moi avec une cuve de développement LOMO — c'est grâce à des amis de Cinematographie.info que j'ai réussi à mettre au point cette technique et je publierai la semaine prochaine un sujet en expliquant comment faire.
L'abominable est à la recherche des locaux et ils sont fermés pour l'instant mais avec eux c'était possible de faire tout sois-même, inclus du positive et montage.
Philippe Brelot a raison par rapport aux labos, il faut que tu trouves les gens qui seront tes partenaires dans le travail. D'ailleurs, c'est grâce a un projet sur lequel j'ai travaillé que j'ai rencontré les gens qui font du TC et du scan et qui m'a fait perdre la peur de l'argentique. Je suis de ceux qui ont été élevés avec la pellicule, appris sur la pellicule et au moment de travailler, le numérique s'est imposé.

J'ai lu que Kodak discontinuait la pellicule positive pour la photo fixe, je crains qu'il fera de même sur les pellicules film.

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Jeremy Trequesser 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 7
  • Inscrit(e) : 27 mai 13
  • Lieu :Paris
  • Profession :Producteur

Posté 06 février 2014 - 13:12

Bonjour,

savez vous si il existe en Ile de France des endroits pour développer à prix raisonnable des rushs tournées en 16mm ?

Merci par avance.

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Paul Morin 

  • Groupe : Étudiant
  • Messages : 51
  • Inscrit(e) : 12 avril 12
  • Lieu :Paris
  • Profession :Étudiant - Image

Posté 06 février 2014 - 20:24

Arane le fait encore, je crois, en tout cas j'ai des collègues de promo qui ont fait faire un devis récemment pour un exercice d'école. http://www.aranelab.com/

#19 L'utilisateur est hors-ligne   Simon Wyss 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 28
  • Inscrit(e) : 19 avril 09
  • Lieu :Bâle
  • Profession :Technicien spécialisé
  • Autre Profession :
    Fabricant

Posté 10 mai 2017 - 09:55

Comme information un peu précoce je parle de mes efforts d’établir un labo ici à Bâle.
Les tout premiers services se grouperont autour le 16 mm. J’ai une tireuse contact à
intermittence qui positionne selon DIN ISO 69, c’est-à-dire dans le trou +3 des perforations.
Elle est équipée du système Memochrome pour l’exposition aux trois couleurs principales
avec très grande précision et en quantités de lumière et en constance des longueurs d’onde.
On va pouvoir programmer librement entre 50 pas au travers de 32'000 images. Tirage
lumière unie est bien sûr également possible. Au début je pourrai développer jusqu’à 100 pieds
mais être en mesure d’offrir jusqu’à 400 assez vite. Chaque formule pour des pellicules
noir et blanc, C-41 et E-6 pour les couleurs. Tirage ECN-ECP avec développement chez
Cinegrell, Zürich. Tirage piste sonore plus tard

Il serait intéressant et important à savoir combien de kilomètres on aura l’honneur
d’attendre. :) Plus au sérieux, qu’est-ce qu’il y a comme projets?

Amicalement, S. W.

Ce message a été modifié par Simon Wyss - 10 mai 2017 - 09:58.


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


Discussions similaires Collapse

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement