Cinematographie.info: Lumière et texture d'image des films Américains - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Lumière et texture d'image des films Américains

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Sébastien Bordais 

  • Groupe : Étudiant
  • Messages : 2
  • Inscrit(e) : 21 mars 11
  • Lieu :Rennes
  • Profession :Étudiant - Image

Posté 22 mars 2011 - 11:38

Bonjour tout le monde,

Je suis étudiant en audiovisuel, section image. J'aimerais beaucoup avoir votre avis de professionnel sur ce sujet.
Voici une vidéo d'extraits du film dont je parle.



En regardant "Mais Qui a tué Paméla Rose" (désolé pour la référence), quelque chose m'a sauté aux yeux.
C'est la texture de l'image qui fait très film américain. Je trouve ce rendu (je ne sais pas si on peut parler de lumière) particulièrement plaisant et vraiment rare dans les films français, alors qu'il est fréquent chez nos amis américains.

Je n'arrive pas à savoir si c'est une question de lumière, de pellicule, ou d'étalonnage particulier.

Je sais que le film est justement une parodie des films américains et que cette ressemblance quant au rendu de l'image est voulu. Mais comment ont-ils fait ?

Pourriez-vous m'éclairer sur cette interrogation ?

Merci beaucoup :) ,

Seb

#2 L'utilisateur est en ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 263
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 23 mars 2011 - 00:24

Bonsoir Sébastien, l'idéal serait que Régis Blondeau (directeur Photo de ce film) te réponde, mais à mon avis plusieurs éléments entrent dans la fabrication de cette image typée "américaine".

En premier lieu : les décors qui sont tous choisis ou construits sur des goûts culturels et des références d'outre-Atlantique (beaucoup de décors naturels ont été choisis aux environ de Marne la Vallée ou les architectes américains ont oeuvré pour loger le personnel d'Eurodisney)

Ensuite : le format, le film est en Scope, format plus utilisé aux US qu'en France.

La lumière, nous sommes en présence d'une image assez contrastée avec des fonds très éclairés et très riches en couleurs. Les faces sont également très éclairés et les contres très souvent colorés. Pas ou peu de lumières dites "naturalistes". Un maquillage "dense" lui non plus pas très "naturaliste"

Enfin un étalonnage qui joue bien sur les saturations et la richesse des couleurs alors que la "mode" en France serait plus aux désaturations.

Et en toute fin, je dirais (mais ce n'est qu'un avis personnel) qu'aux États-Unis on apporte un soin tout particulier à la qualité de la post-production alors que souvent en France la post-production ne bénéficie que des fins de budgets sur des films ou le montage financier n'est pas complètement bouclé ou pas complètement à la hauteur des ambitions du tournage.

D'autres avis ....

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Sébastien Bordais 

  • Groupe : Étudiant
  • Messages : 2
  • Inscrit(e) : 21 mars 11
  • Lieu :Rennes
  • Profession :Étudiant - Image

Posté 24 mars 2011 - 00:41

Merci pour ces infos Philippe ;)
En effet il y a certainement un peu de tout ça. Je n'avais pas pensé au maquillage surdosé, qui joue visiblement beaucoup.

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement