Cinematographie.info: Retour d'expérience Canon EOS 7D - Cinematographie.info

Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Retour d'expérience Canon EOS 7D L'appareil photo qui se prend pour une caméra ! Noter : ***** 1 Votes

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 30 mars 2010 - 03:00

Bon alors comme promis voici un petit retour d’expérience d’un tournage effectué avec un Canon 7D en guise de caméra.

Image attachée


Je ne vous cache pas que j’avais quelques réserves sur l’outil et quand on m’a proposé de tourner un court métrage avec le 7D j’ai d’abord accepté pour le scénario et ensuite j’ai voulu relever le défi de l’appareil photo / caméra.

Bon qui dit court métrage en 7D dit petit budget voir très petit budget, voici la liste :

- 1 Canon 7D et un 18 mm (celui du réalisateur)
- Zoom 24 X 70 ouverture 2.8 et 70 X 200 ouverture 2.8 (RVZ)
- Système Movietube pare-soleil et follow focus
- pas de moniteur et pas de viseur extérieur.
- « Travelling échelle » Camtram et pied tête fluide Sachtler
- 3 Joker-Bug 400, 1 CINEPAR 1200, 5 MAGIS 500, 1 panel light, réflos, drapeaux etc.

et c’est parti pour 3 week-end… (la joie des courts métrages) Isabelle Lafont sera assistante « caméra », le réalisateur cadrera (c’est son choix, et sans viseur ça m’arrange) et je ferai la lumière avec 2 apprentis électros.

Alors, premier jour et premières impressions : c’est clair c’est bien un appareil photo, avec l’ergonomie d’un appareil photo destiné à faire des images fixes.
Tout le poids est sur l’avant et le tout est tellement léger qu’il n’y a aucune inertie (ne respirez pas trop fort, et déplacez vous à pas de souris à côté de l’appareil sous peine de bougés à l’image)
L’appareil se met tout seul en pause (généralement pendant les répétitions, ce qui est très agréable pour les comédiens) et mange des batteries de bon appétit.

Pour l’image, il n’y a pas beaucoup de réglages à effectuer. J’ai pré-installé un Gama Marvels Cine qui a le mérite de casser un peu ces couleurs « qui sortent du tube » que nous délivre l’appareil. On affiche la sensibilité (d’après mes essais la bonne plage se situe entre 100 et 320 iso), la température de couleur en tranches de 100° K, la vitesse : 25 P (autant en profiter) et l’obturateur qui va me permettre de travailler à diaph constant (j’aurais eu un peu plus de budget j’aurais travaillé aux neutres), et bien entendu le diaph.
Tout le film a été tourné entre 2.8 et 4. Il n’y a pas de zébras et l’histo. est présent seulement en relecture….(c’est un appareil photo vous dis-je !)
J’ai d’ailleurs découvert certaines petites divergences d’opinion entre le 7D et ma Spectra, mon spotmètre ou mon Thermo. Minolta.

Le capteur :
il a l’avantage d’avoir la taille équivalant à un Super 35, mais il en a aussi les inconvénients (surtout avec des optiques photo) La profondeur de champs est intéressante mais sans optique ciné, totalement ingérable dans les suivis de point.
C’est véritablement une purge pour l’assistant dès que l’on dépasse le 100 mm à 2.8, les courses non démultipliées des optiques photo sont microscopiques et le jeu fonctionnel des follow focus ne fait rien pour arranger l’affaire.

Image attachée


L’image :
Si elle peut paraître flatteuse à la prise de vue (dans une configuration low-cost), quand elle passe à la moulinette du H264, il ne reste pas grand chose de vos ambitions au final. La compression aplatit beaucoup et notamment les carnations en leur enlevant beaucoup de modelé. L’étalonnage par « patates » me semble très risqué (à vérifier le moment venu avec l’étalonneur).
Les hautes lumières « clippent » très rapidement et les noirs manquent beaucoup de détail. 4 ou 5 diaphs de plus en latitude ne nuiraient pas.
Le mélange des sources se fait sans problèmes majeurs et les contres-jours se gèrent facilement à condition de clipper les hautes lumières.
Voici quelques rushs bruts de sortie et copiés droit en Apple ProRes par commodité de montage, le contrôle : histo., vecteur scope et l’oscillo viennent de FCP.




En conclusion :
Pour moi c’est un très bon appareil photo surtout en raw, cela peut être une caméra occasionnelle en 3ème caméra ou en crash cam. ou en première caméra pour des tournages fauchés. (En sachant qu’avec ce genre de configurations on perd un temps fou au tournage et à la post-prod et le temps….c’est de l’argent)
Ce capteur peut devenir intéressant dans le corps d’une caméra à condition qu’il débite du raw à 25P au lieu du H264, avec de vraies optiques et d’autres réglages et enfin une vraie ERGONOMIE, car comme disait si bien un des patrons de chez Apple pour le lancement du "pad" : "ce n'est pas à l'homme de s'adapter à la technologie mais l'inverse, c'est bien plus simple, rapide, efficace, économique et durable"

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Cédric Le Donche 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

  • AOA

Posté 13 avril 2010 - 09:20

Bonjour Philippe, as-tu par hasard des informations sur la déformation des verticales due au rolling shutter, et qui était beaucoup plus présente sur le 5D que sur les caméras classiques utilisant un capteur CMOS?

En plus de tes remarques, j'ajouterai qu'il faut passer par un convertisseur pour avoir plusieurs sorties vidéo(pas de sortie HDMI sur les moniteurs et choix obligatoire entre HD et SD sur l'appareil), et qu'aucune série dite "recarossée" ne fonctionne bien avec ces appareils (les loueurs n'ont pas d'atelier de recalage, pas de mise au point interne, pas d'homogénéité colorimétriques, pompage, etc...).

La meilleure solution reste de louer le boîtier avec une série Primo chez Alga.

Sachant que la plupart du temps, ce qu'on vous proposera sera le boîtier d'un ami du producteur avec 3 focales achetées à la va-vite sur le net ou à Beaumarchais et que le choix de cet outil sera juste économique, la proposition d'aller chez panavision a peu de chances d'aboutir.

Ainsi, on voit que les autres problèmes majeurs en dehors de la compression de l'image sont sur les mouvements et le point, ce qui fait de ces instruments de bons...appareils photo.

La bonne surprise est en revanche sans conteste sa haute sensibilité, donc on peut imaginer l'utiliser pur des plans fixes de nuit. Des tests sont à faire, mais malgré la compression, je pense qu'on peut avoir de très beaux résultats.

La vérité d'un jour n'étant pas celle du lendemain et vu l'engouement pour cet appareil, attendons le prochain corps-boîtier proposé par Canon

Ce message a été modifié par Cédric Le Donche - 13 avril 2010 - 09:44.


#3 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 13 avril 2010 - 18:16

Voir le messageCédric Le Donche, le 13 avril 2010 - 10:20, dit :

Bonjour Philippe, as-tu par hasard des informations sur la déformation des verticales due au rolling shutter, et qui était beaucoup plus présente sur le 5D que sur les caméras classiques utilisant un capteur CMOS?

Bonjour Cédric, j'avais fait un test avant le tournage pour voir si je pouvais sortir un "pano filé" de la bestiole; et bien c'est non, toutes les verticales se courbent et tout cela devient très très laid et pas très "filé". Je n'ai pas essayé à toutes les vitesses de shutter et je ne sais pas si c'est vraiment beaucoup plus fort sur le Canon que sur d'autres caméras à CMOS, mais il y a une certitude je ne ferais pas de plans dans des trains ou voitures avec un tel appareil et je ferais de nombreux tests avant de proposer des translations rapides à un réalisateur.

Citation

Sachant que la plupart du temps, ce qu'on vous proposera sera le boîtier d'un ami du producteur avec 3 focales achetées à la va-vite sur le net ou à Beaumarchais et que le choix de cet outil sera juste économique, la proposition d'aller chez panavision a peu de chances d'aboutir.

Tu as raison, c'est bien la le problème, le choix de ces "boîtiers/caméras" est souvent un choix économique, rarement un choix soit disant esthétique et jamais un choix technique.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Patrick Bideault 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 14
  • Inscrit(e) : 1 mars 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Cadreur spécialisé
  • Autre Profession :
    Technicien spécialisé

Posté 04 mai 2010 - 22:33

Ayant eu à accessoiriser cet appareil en pub, pour l'utiliser avec le système RevolveR, je l'ai trouvé très pénible.
Comme dit Philippe, il est trop léger et ne peut supporter le poids d'un accessoire. Quant à son support, il a déjà du mal à maintenir en place un follow-focus, alors des moteurs Preston... Et il a beau être placé sur une tête manivelles Arri, il peut trembler comme un rien.
En résumé, une perte de temps évidente.

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 08 juin 2010 - 18:08

Image attachée


Un petit complément (post prod) sur le retour d'expérience en Canon EOS 7D:

Bon alors arrivé au moment de l'étalonnage, j'ai de nouvelles réserves sur les capacités de cet appareil photo à faire des films.
Premièrement : le problème du rolling shutter, aucun pano ou mouvement rapide ne peut se faire sans que ce gros défaut apparaîsse et les plug-in sensés remédier à ce défaut majeur ne donnent que des résultats discutables et très chronophages.

Deuxièmement: la compression H264 nous bride fortement dans nos véléités artistiques à l'étalonnage, on bascule très vite d'un côté comme de l'autre en dominante colorimétrique comme en densité même avec une image posée au poil de Spectra près. (étalonnage Digimage Cinéma sur Lustre Incinérator et Barco 9 mètres de base)

Enfin j'ai l'impression de passer beaucoup plus de temps (et ce avec une excellente étalonneuse) à obtenir quelque chose qui me convienne qu'avec du HD non DSLR et 4 à 5 fois plus de temps qu'avec une source photochimique (16 ou 35) étalonnée en numérique.

Bref je me demande si la séduction qu'opère ces appareils auprès des producteurs et réalisateurs/producteurs n'est pas inversement proportionnelle aux difficultés, insatisfactions et frustrations qu'ils engendrent auprès des professionnels de l'image.

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Cédric Le Donche 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 12 février 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Assistant Opérateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

  • AOA

Posté 09 juin 2010 - 14:45

En plus de l'effet rolling shutter, une autre distorsion de l'image apparaît très nettement dès que l'appareil est soumis à des vibrations (vu en essais par exemple dès que je reculais mon pied car je n'étais pas sur rail, et en tournage sur de la cam portée à bout de bras lors d'une course). Sur le net, le mot effet "gelo" a été trouvé pour définir ce problème car la déformation produite sur l'image pourrait faire penser que le capteur est souple comme une feuille de gélatine et qu'il déforme l'image à la moindre vibration. Attention donc à ceux qui veulent se servir de l'appareil pour des accroches cam (ce qui semble être la mode printemps-été 2010)

Ce message a été modifié par Cédric Le Donche - 09 juin 2010 - 14:46.


#7 L'utilisateur est hors-ligne   Victor Chwalczynski 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 12
  • Inscrit(e) : 14 mars 10
  • Lieu :Paris / Orléans
  • Profession :Assistant Opérateur

  • AOA

Posté 09 juin 2010 - 15:49

Bonjour à tous,

Quelles sont vos conclusions sur cet appareil, au final ? Le 7D serait la "caméra" des productions fauchées de mauvaise foi ?
Vu le temps perdu en post production avec ce genre de matériel, ne devient-il pas finalement plus intéressant de tourner en S16 ou même avec une EX3 bien équipée, etc ?

C'est un vrai casse tête pour expliquer qu'on perd plus de temps et d'argent avec un appareil qui à l'air plus simple à utiliser qu'une vraie caméra...

Je n'ai pas eu l'occasion de travailler avec un 7D, mais plus j'en entend parler, moins j'en ai envie !

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 09 juin 2010 - 15:51

Pour illustrer les propos de Cédric sur l'effet "Jello" vous trouverez ces images assez inquiétantes.

Résumons nous : Mous du point + Rolling Shutter + Jello effects + Compression H264 + Ergonomie, vous êtes surs que les DSLR sont vraiment un progrès non discutable dans la prise de vue ?

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 09 juin 2010 - 16:37

Nos réponses se sont croisées Victor.

Je ne généraliserai pas sur la mauvaise foi des productions, je parlerai plus volontiers de méconnaissance de certaines technologies et de producteurs qui succombent aux chants des sirènes de la mode et de la pub, souvent amplifiés par l'effet "propriétaire" du matériel.
Je m'explique sur l'effet "propriétaire" : quelqu'un qui vient de balancer quelques milliers d'euros dans du matériel a toujours une fâcheuse tendance à ne trouver aucun défaut à son investissement.

Ce problème existe également avec une caméra rouge (non exempte de défauts) qui a été vendue en majorité à des particuliers, des productions et des chefs ops. et pratiquement pas à des loueurs. Cette technique de marketing est bougrement efficace et le "critiqueur" passe assez vite pour un hérétique qui nous empêche de faire le business en rond.

Il y a peu de temps, je me suis retrouvé à discuter compression par ondelette avec un producteur qui n' y connaît rien mais reproduit mot pour mot les arguments marketing fraîchement ingurgités et pense gagner beaucoup d'argent sur 4 films en achetant une caméra qui fait du 4K (mazette !) mais avec des optiques de "m....e", des accessoires du même tonneau et en ignorant souverainement qu'une caméra a besoin d'une maintenance appropriée.
Chacun son métier : le producteur produit, le loueur loue un matériel en parfait état adapté au film et le Chef Op fait son image et je pense que tout le monde s'y retrouvera ! <_<

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Victor Chwalczynski 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 12
  • Inscrit(e) : 14 mars 10
  • Lieu :Paris / Orléans
  • Profession :Assistant Opérateur

  • AOA

Posté 09 juin 2010 - 17:49

Reste à apprendre la douce mélodie de l'argumentation à l'attention de ces messieurs les producteurs... Pas facile.

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 09 juin 2010 - 22:59

C'est un des charmes du métier, mais ne t'inquiètes pas trop non plus il y a aussi beaucoup de producteurs et directeurs de production qui sont à l'écoute des demandes des techniciens quand elles sont argumentées ^_^ et peu sensibles aux effets de mode qui, parfois, finissent par coûter cher.

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Roger Do Minh 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 32
  • Inscrit(e) : 9 février 09
  • Lieu :Paris • Toulouse
  • Profession :Photographe
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 10 juin 2010 - 22:15

Ce serait bien de compléter ton avis avec celui d'Isabelle, ton assistante.

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Guillaume Quilichini 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 561
  • Inscrit(e) : 4 février 09
  • Lieu :Paris / Marseille
  • Profession :Cadreur Steadicam

Posté 19 juin 2010 - 11:40

Je viens de voir le court métrage dont parle Philippe au Max Linder, sur le grand écran.
Outre le fait qu'il s'agit d'un très joli film, j'avoue avoir été assez surpris du rendu du 7D et de ce que Philippe a réussi à en tirer.

Comme il le fait très bien remarquer, les gros problème sont les peaux !
Il est clair que si les comédiens ont une peau un peu lisse, le H.264 réduit à néant les détails, pour en plus leur donner une légère teinte très particulière, visiblement très difficile à rattraper en post.
Ça se passe beaucoup mieux lorsque le comédien est un peu plus âgé et a une peau assez marquée.

Pour les autres problèmes liés aux DSLR, (rolling shutter / latitude réduite / ergonomie catastrophe...) je m'attendais à largement pire, mais il y a du avoir pas mal de contraintes lors du tournage.

En tous cas, reste un très joli court métrage ambitieux et maitrisé !

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 20 juin 2010 - 16:38

Merci Guillaume, c'est vrai que c'est un joli film qui a été très bien accueilli et c'est bien ça le plus important <_< !

Le passage au grand écran voir au très grand écran, 16,20 mètres de base pour le Max Linder, s'est assez bien passé et le fait d'avoir étalonné sur grand écran également (merci Digimage) y est pour quelque chose...
Pour le côté technique je n'enlève rien à ce que j'ai déjà déclaré et je continue à dire que l'on peut "avoir" beaucoup mieux et dans des conditions de production et post-production beaucoup plus simples et moins contraignantes...

(Le film va continuer sa vie par les festivals, son titre: "Les Inséparables" réalisé par Fabrice Bracq et produit par Sébastien Bouyge, Rusty Production)

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Xavier Thesnon-Hily 

  • Groupe : Étudiant
  • Messages : 8
  • Inscrit(e) : 11 octobre 09
  • Lieu :Paris/Nantes
  • Profession :Étudiant - Image

Posté 20 juin 2010 - 22:33

Bonsoir, je me pose la question du diaf, comment le faites-vous ? Utilisez-vous une cellule, ou bien directement grâce à l'histogramme du 7D ?
Merci

Xavier

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Philippe Brelot 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Admin Principal
  • Messages : 1 402
  • Inscrit(e) : 14 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Directeur Photo / Chef-Opérateur

  • CST

Posté 20 juin 2010 - 23:09

Bonsoir Xavier, pour répondre à ta question j'ai fait le diaph. à la cellule et au spotmètre.
Mais au préalable j'avais vérifié les concordances de sensibilité entre ma cellule et le 7D en cadrant avec l'appareil photo un gris à 18% uniformément éclairé. La réponse entre l'histo. et ma cellule avait à peu près 1/3 de diaph d'écart en plus à 125 ASA et pratiquement 2/3 en moins à 500 ASA.
Qui a raison de ma Spectra ou de Canon, je ne le saurai sans doute jamais <_<

J'ai également fait des tests de température de couleur entre mon Thermocolorimètre Minolta et le 7D et j'ai trouvé des différences allant de 100 à 300° K (100 en artif. et 300 en lumière du jour) ce qui est à peu près insignifiant et peut-être du à la qualité des objectifs.

Voilà Xavier, j'espère avoir répondu à ta question. Si tu en as d'autres n'hésites pas.

#17 L'utilisateur est hors-ligne   David Andrieux 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 23 septembre 10
  • Lieu :Bourges
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 23 septembre 2010 - 18:02

Bonjour à tous,

Ce sujet m'intéresse pour deux choses : la première c'est que je pense m'acheter un boîtier canon 7D dans pas longtemps et que les problèmes que vous soulevez sont assez troublants. La deuxième c'est que je vais tourner un spot pub dans deux semaines ( je serais cadreur ) et je vais bosser avec un canon 1D Mk 4.

Voici un lien vers une précédente réalisation du réal avec qui je bosse : http://vimeo.com/13233541

Dîtes moi ce que vous en pensez et si éventuellement vous avez quelque expérience avec ce boîtier, cela me serait fort profitable.

Merci d'avance.

David

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Olivier Madar 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 50
  • Inscrit(e) : 31 août 10
  • Lieu :Asnières-sur-Seine
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Photographe

Posté 23 septembre 2010 - 18:11

Je reviens d'un tournage "à l'arrache" à Barcelone ou j'étais parti avec 3 JVC HM100 et 1 EOS 7D.
Entre le rendu JVC micro-capteur et le rendu EOS 7D, c'est le cas de le dire, y a pas photo ! L'EOS est plus efficace en basse lumière, et l'image est nettement plus agréable à regarder. Maintenant, le Canon, je le loue, car je ne l'aime pas : son pourri, ergonomie minable, format insupportable au montage, etc. Bref, c'est pas une caméra. Mais si tu veux du plan large, de la profondeur de champ et du faible budget, tu n'as pas le choix.

Sauf si tu as un tournage urgent de prévu, je te conseille vivement d'attendre les retours d'expériences sur les Panasonic, Sony et autres jouets à gros capteurs qui vont fleurir au prochain printemps.


Olivier

#19 L'utilisateur est hors-ligne   David Andrieux 

  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 23 septembre 10
  • Lieu :Bourges
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Cadreur

Posté 24 septembre 2010 - 07:49

Merci Olivier,

Le problème justement c'est l'urgence... Le tournage a lieu dans deux semaines et le réal, qui au passage est photographe animalier, ne bosse qu'avec ses boîtiers et ses optiques.
Personnellement, je possède une Panasonic AG HPX 171 et j'en suis très content. Le choix du 7D dans mon cas ne correspond qu'à une fringale de photos.

Toutefois je dois avouer que les boîtiers Canon offrent quand même une solution intéressante lorsque l'on veut alterner entre photo et video.

Affaire à suivre ...

David

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Olivier Madar 

  • Groupe : Membre
  • Messages : 50
  • Inscrit(e) : 31 août 10
  • Lieu :Asnières-sur-Seine
  • Profession :Réalisateur
  • Autre Profession :
    Photographe

Posté 24 septembre 2010 - 09:53

Si c'est en urgence, la seule question que tu peux te poser, c'est 7D ou 5D ? Avantage au 5D pour le cadre et les plans larges. Avantage au 7D pour le poids, le prix, et l'ergonomie.


Olivier

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement