Cinematographie.info: Les formats 35mm - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Les formats 35mm récapitulatif

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Thomas Chatelet 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 350
  • Inscrit(e) : 12 janvier 09
  • Lieu :Paris
  • Profession :Réalisateur

Posté 22 novembre 2009 - 21:21

Note : j'avais mis en ligne ce message pour la première fois en janvier 2007, puis l'avais retiré en novembre 2008... Il est republié ici pour devenir un sujet plus étoffé, corrigé et complété par les intervenants de ce forum.



Ce qui m'a définitivement fait piger les différents formats 35mm et les multiples chaînes de post-production qui en découlent, c'est de partir du résultat final : la copie 35mm qu'on utilise pour une projection en salle. C'est là qu'on se rend compte qu'il existe un nombre plutôt réduit de standards de diffusion, qu'on appellera les formats de diffusion 35 mm standards.
Ainsi, en cinéma, on sait que tout choix de format/support au tournage converge vers un de ces standards de diffusion, qu'on choisit donc au tout début de la production.

Il y en a (pour simplifier) que 5, tous à entraînement 4perf, dont 2 seulement sont encore réellement exploités aujourd'hui :
- 1 standard muet projeté par lentille sphérique : le 1,33 muet (18 mm sur 24 mm*, image non déformée) appelé aussi "full frame", projeté encore dans les cinémathèques principalement ;
- 3 standards sonores projeté par lentille sphérique : le 1,37 (16 mm sur 22 mm*, image non déformée), le 1,66 (13,25 mm sur 22 mm*, image non déformée) et le 1,85 (11,85 mm sur 22 mm*, image non déformée) ;
- 1 standard sonore projeté par lentille désanamorphosante : le Scope 2,35 (18,66 mm sur 22 mm*, image anamorphosée).
Aujourd'hui, le 1,37 et le 1,66 ont quasi disparu des salles commerciales, ne restent donc réellement que le 1,85 et le Scope 2,35.

Ainsi, pour obtenir le plus simplement possible une copie à un des formats standards sonores de diffusion 35mm (plus que 4 choix possibles donc), dès le tournage, la caméra "imitera" le format choisi : elle reproduira strictement la disposition de la fenêtre image, avec une place laissé au son et un entraînement obligatoirement en 4 perfs.
On dit dans ce cas-là qu'on tourne en format standard : en 1,37 standard, en 1,66 standard et en 1,85 standard ; le Scope 2,35 standard réclame donc des objectifs anamorphiques pendant le tournage.
On obtient ainsi un négatif standard : il ne nécessite qu'un simple tirage par contact avec un positif pour obtenir une copie diffusable en salle (le son, également par contact, venant prendre la place que le négatif image lui a réservé sur la copie).

Le Super 35, lui, est vraiment un support de tournage, qui réutilise toute la largeur (24 mm et des cacahouètes, donc) de la pellicule 35 mm, comme le faisait le 1,33 muet "full frame". Donc, il n'est pas standard, peut accueillir n'importe quel ratio (du 1,33 au 2,35), a "l'avantage"** d'utiliser des objectifs sphériques quel que soit le format choisi (même pour le 2,35, donc) et de laisser le choix de l'entraînement le plus économe (4perf, 3perf ou même 2perf), toujours en fonction du format d'image choisi.
Seulement, il oblige automatiquement à faire un tirage par gonflage (un système de projection par un jeu de lentilles plus ou moins déformante, en fonction du format) pour arriver à caser l'image du négatif sur une copie de diffusion standard.




* tailles, à titre d'ordre de grandeur, tirées de "Initiation à l'image de film" d'Arthur Cloquet, Ed. Fémis.

** faibles guillemets qui ne me sauveront pas, hélas, de tomates dûment jetées par les quelques irréductibles scopanamorphiles primaires qui hantent ce forum. :)



#2 L'utilisateur est hors-ligne   Yves Agostini 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 133
  • Inscrit(e) : 7 février 09
  • Lieu :Paris/Bastia
  • Profession :Cadreur

  • AFCF

Posté 22 novembre 2009 - 23:44

Voir le messageThomas Chatelet, le 22-11-2009 - 21:21, dit :

On dit dans ce cas-là qu'on tourne en format standard : en 1,37 standard, en 1,66 standard et en 1,85 standard ; le Scope 2,35 standard réclame donc des objectifs anamorphiques pendant le tournage.

On a toujours appelé le Scope "Anamorphique" et non "standard" pour ne pas le confondre avec le nouveau format Scope du Super 35 (qui ne l'est pas). C'est plus franc du collier! Comme pour les objectifs "sphériques" d'un coté et les "anamorphiques" de l'autre.

#3 L'utilisateur est en ligne   Roger Canto 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 50
  • Inscrit(e) : 9 août 10
  • Lieu :Toulon
  • Profession :Enseignant
  • Autre Profession :
    Documentariste

Posté 08 septembre 2010 - 11:07

Pour compléter ces explications, voici quelques schémas :



Image IPB
Le format muet 1,33/1


Image IPB
Le premier format sonore 1,24/1
J'ai connu ce format presque carré dans mon enfance.



Image IPB
Le format sonore 1,37/1 (dit "Academy")



Image IPB
Le format sonore 1,66/1


Image IPB
Le format sonore 1,85/1


Image IPB
Le format anamorphosé 2,35/1



Image IPB
Le super 35 4 perfs (qui ne sert qu'à la prise de vue)



et quelques formats 35 mm très anciens :


Image IPB
Le 35 mm perforations rondes (Lumièreà



Image IPB
Le 35 mm deux perforations latérales (Dr Doyen)



Image IPB
Le 35 mm perforations centrales (Parnaland)



Image IPB
Le 35 mm 5 perforations (Joly)

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement