Cinematographie.info: Je ne dis pas non - Cinematographie.info

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager

Je ne dis pas non Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   AFC 

  • Groupe : Membre Professionnel
  • Messages : 379
  • Inscrit(e) : 2 février 09
  • Profession :Association Professionnelle

  • AFC

Posté 02 juillet 2009 - 06:26

Avec Sylvie Testud, Stefano Accorsi, Laurent Stocker
Sortie le 15 juillet 2009 Je ne dis pas non est le premier film de Iliana Lolic, qui est par ailleurs comédienne et réalisatrice de documentaires.
A la lecture du scénario, j'ai été frappé par l'extrême délicatesse de la dramaturgie et des dialogues. L'humour y était original et décalé et il y avait là un univers tout à fait personnel. Le film prend au départ l'aspect d'une comédie romantique qui décrit les errances amoureuses d'une jeune femme nommée Adèle (Sylvie Testud) qui ne sait pas dire non à un homme, jusqu'à ce qu'elle rencontre celui qui saura enfin lui faire dire non aux autres.
Au fur et à mesure que le film avance, on apprendra le secret de sa naissance et toutes les blessures secrètes qui en ont découlé.
Dans la deuxième partie, l'émotion se mêle à l'humour toujours présent.
J'ai travaillé sur ce film avec la Panasonic Varicam, que je ne connaissais pas encore. Cette caméra est une des plus douces de la gamme HD et m'a permis de travailler les nuances et les demi-teintes que nous voulions pour ce film, Iliana Lolic et moi.
Sylvie Testud est une comédienne tout à fait étonnante, mais la beauté et le charme qu'elle possède dans la vie sont peu exploités au cinéma où on lui confie souvent des rôles très durs. Cette lacune est amplement comblée par ce film où elle se révèle drôle et gracieuse, dans un emploi peu habituel pour elle.
La collaboration avec Iliana Lolic s'est déroulé dans un climat d'amitié et de confiance mutuelle très agréable, ce fût également le cas avec le décorateur Samuel Bordet, la costumière Marielle Robaut et la maquilleuse Betty Beauchamp que je retrouvais avec plaisir un an après A l'aventure de Jean-Claude Brisseau. C'est par ailleurs ma première collaboration avec Pascal Verroust et ADR Productions.
J'ai retrouvé pour ce film mon vieux complice Patrick Gentils à la machinerie et mon équipe caméra de Tricheuse : Raoul Fernandez et Emilie Auje. Mohamed Naili est venu compléter l'équipe à l'électricité.


Consulter l'article sur le site de l'AFC

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas créer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre
  • Partager


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)



Advertisement