Cinematographie.info: Portail

Aller au contenu

Zeiss : 2 formations eXtended Data à Paris

L'utilisateur est hors-ligne  
Hélène de Roux 
- 22-09-19 21:27 - 0 commentaires

Image attachée

Bonjour à toutes et tous,

Zeiss a le plaisir de proposer en octobre 2019 deux sessions de formation consacrées au workflow eXtended Data disponible sur les Supreme Prime et les CP.3 XD, à destination des directeurs de la photo, opérateurs, assistants caméra, DIT, réalisateurs audiovisuel, superviseurs et directeurs de postproduction, artistes et superviseurs VFX, étalonneurs…
Ces sessions auront lieu le 16/10 chez TRM (Boulogne), et le 17/10 chez PhotoCineRent (Paris 10)

TRM le 16 octobre (10h-13h) – présentation conjointe ZEISS, SONY et TRM.
Intervenants : Christophe Casenave (ZEISS), Jean-Yves Martin (SONY France)
1. Filmer en Large Format : caractéristiques de conception, avantage en production et en postproduction, aspects artistiques en combinaison avec les optiques spéciales Format Large ZEISS Supreme Prime. Présentation de la Venice FW 4 et FW 5.
2. Le workflow eXtended Data des optiques Supreme Prime et CP.3 XD : présentation des avantages techniques, créatifs et économiques de ce traitement des métadonnées optiques « enrichies » (distorsion et shading) pour un workflow des VFX simplifié.
Mise en pratique directe avec caméras, optiques et logiciel de traitement (Nuke)
Une pause déjeuner est offerte aux participants.

Réservation par mail à : xdata.trm.16octobre@gmail.com


PHOTOCINERENT le 17 octobre (15h30-18h30)
Intervenant : Christophe Casenave (ZEISS)
Le workflow eXtended Data des optiques Supreme Prime et CP.3 XD :
Christophe Casenave fera une présentation des avantages techniques, créatifs et économiques de ce traitement des métadonnées optiques « enrichies » (distorsion et shading) pour un workflow des VFX simplifié.
La présentation est suivie d’une mise en pratique directe avec caméras Sony et Red, optiques et logiciel de traitement (Nuke)
Rafraichissements offerts en fin de journée

Réservation par mail à : xdata.pcr.17octobre@gmail.com

Les deux séances sont gratuites et accueilleront 15 personnes chacune.
Au plaisir d'y croiser ceux d'entre vous que ça intéresse !

Hélène de Roux pour Zeiss
Lu 668 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

LOMO sphérique

L'utilisateur est hors-ligne  
Jean-Christophe Nguyen 
- 19-09-19 19:35 - 0 commentaires

Bonjour à tous, je me présente Jean-CHristophe. Je possède une série LOMO Super Speed (28, 35, 50 & 75) qui ont été recarossés (estampille FunkyFotoGroup). Je cherche une BONNE adresse pour faire réparer mon 35 qui a du jeu dans la bague de MàP (impossible de faire 2 bascules consécutives) et provoque immanquablement des décalages de point. Lenziz Optics ne répondant plus aux mails je lance ce message....
Bien cordialement à tous...
Lu 761 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Hello a tous! infos sur KINOPTIK ? merci.

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Radoux 
- 11-09-19 16:06 - 0 commentaires

Bonjour a tous,

j'aimerais savoir si quelqu'un(e) peut me donner des infos sur deux optiques KINOPTIK anciennement montées sur cameflex.

IL s'agit de

rétrofocus ANGENIEUX R2 18.5mm/2.2

Grand angle KINOPTIK 12.5mm/2.5

je n'arrive pas a être sur pour des infos sur ces objectifs. ma véritable question est de savoir si ils couvrent les capteurs S35 ( APSC )

Ils sont souvent associés aux bagues d'aptation 4/3 ce qui me fait craindre qu'ils ne couvrent que le 16mm.....

Qui peut me donner une info fiable?
a tous merci !

Philippe
Lu 2 328 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Une semaine de Master classe avec Dean Cundey

L'utilisateur est hors-ligne  
Marie Landon 
- 24-07-19 12:22 - 0 commentaires

Image attachée

Cette année alors que je sirote tranquillement un bon café dans la grisaille du mois de Mai je reçois un sms de Philippe Brelot m’annonçant que j’ai gagné le tirage au sort pour partir à Toulouse assister à la master class annuelle de Dean Cundey organisée par l’ISPRA.
Une semaine plus tard mes bagages sont fait et je décolle pour Toulouse avec mon petit carnet de notes et mon crayon bien taillé.

On me dépose lundi matin dans le studio de l’école et Dean arrive accompagné de Kathy qui s’occupera du montage de nos exercices ainsi que de l’homme qu’il surnomme « my mouth », Nicolas, qui est opérateur dans la région et s’occupera pendant toute la semaine de nous traduire les aventures et explications de Dean.
Petite présentations générales de début de journée et le ton est donné l’ambiance est informelle et Dean très blagueur et accessible.

Image attachée

On débute par un grand retour sur l’histoire et l’évolution de l’image et de la représentation. En commençant par les fameuses peintures des grottes de Lascaux puis en suivant différents courants de peinture et leur approche de la lumière et de la composition.
On remonte le fil de l’histoire jusqu’à arriver au début du cinéma, avec le fameux débat Edison vs frère Lumière.
De la même manière on suit l’évolution de cet art et de la manière de représenter, composer, raconter le monde.
Pour conclure cette matinée passionnante Dean commence à nous montrer des extraits de films sur lesquels il a travaillé et nous raconte comment il les a abordés.

Chaque midi autour de bons plats de la région les conversations passionnantes se poursuivent.

L’après midi puis la matinée suivante sont centrées sur la technique. On part des bases théoriques avec un bon retour sur les notions de physique. Puis le lendemain on commence à mettre la main à la pâte et à sortir le matériel. Dean nous explique sa manière de travailler, la façon dont il dialogue avec ses équipes et comment il aborde chaque scène.

Image attachée

L’après midi est un atelier pratique où il nous montre comment il travaille l’éclairage d’une scène simple.
On reprend d’abord le traditionnel éclairage en trois points. Dean éclaire avec peu, il nous explique sa méthode sur les visages puis sur l’habillage du décors pour finir l’ensemble.
Le lendemain on se tourne vers la caméra et les optiques. On revient sur des fondamentaux techniques puis vient la mise en pratique. L’après midi est centrée sur l’art de la composition et la narration. Comment guider le regard. Quelles sont les différentes armes du chef opérateur pour transmettre les intentions du réalisateur et amener le spectateur là où il le souhaite.

Au quatrième jour un petit exercice de cadrage est improvisé. Tout le monde vient a tour de rôle s’y essayer avec les conseils et corrections de Dean.
Après ça, nouvel exercice pratique avec le tournage d’une séquence de diner de couple au restaurant.
On reprend les éléments expliqués les jours précédents en lumière et caméra pour préparer les scènes et Dean nous explique comment il aborde une séquence complète.
Au fil des exercices pratiques tout le monde est invité à participer et installer le matériel guidé par les astuces et explications de Dean.

Image attachée

Enfin le dernier jour nous travaillons sur l’éclairage et le choix des cadres pour une séquence de voiture sur fond vert.
A la fin de l’exercice Kathy nous fait un montage de ces deux séquences et nous pouvons admirer le résultat de notre labeur.
Pour résumer cette semaine nous sommes revenu sur l’histoire de l’image et des débuts du cinéma ainsi que les bases technique et physique de la lumière, de la caméra - de la pellicule au numérique - et des optiques. Avec des découvertes et des rappels forts utiles. Le tout agrémenté des expériences de tournages de Dean. Puis d’un point de vue plus pratique de la manière d’aborder la préparation, le tournage et la post production avec les liens que cela implique avec le réalisateur et les différents acteurs d’un film.

Tout au long de la semaine le dialogue est simple et facile, tout le monde peut intervenir, les questions sont les bienvenues et chacun peut participer à la mise en place des exercices pratiques que ce soit pour installer la lumière, les travellings, tester le cadre, faire le point, voir même jouer les sommeliers le temps d’une scène.

Cette semaine a donc été absolument passionnante. Je suis ravie d’avoir pu retravailler les bases techniques, de mieux appréhender l’ensemble du travail de chef opérateur et de repartir avec de nombreuses astuces que je retiendrais précieusement.

Enfin j’ai été extrêmement bien accueilli par Yann Serrat le directeur de l’ISPRA et les enseignants de l’école qui sont venus participer à la mise en place de cette Masterclass. Donc je ne peux que terminer par un très grand merci à Dean Cundey, à l’ISPRA et à Cinématographie.info pour cette formation.

Image attachée
Lu 13 941 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Gagnez votre participation à la Master Class de Dean Cundey

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 29-04-19 17:08 - 6 commentaires

Image attachée

Une nouvelle fois l' ISPRA de Toulouse et Cinematographie.info s'associent pour inviter l'un(e) d'entre vous à assister à la nouvelle Master Class de Dean Cundey (A.S.C) qui se déroulera à Toulouse du 20 au 24 mai 2019.

Dean Cundey (A.S.C), à qui l’on doit notamment la direction de la photographie des films de Steven Spielberg, Ron Howard, John Cassavetes, Robert Zemeckis, John Carpenter…

Cette masterclass concernant la direction de la photographie en cinéma sera effectuée en conditions réelles d’installation lumière et de prise de vue sur du matériel professionnel (ARRI ALEXA, ANGENIEUX, K5600, TIFFEN...) et se déroulera du 20 au 24 mai 2019 sur un plateau de cinéma à Toulouse. (avec la participation d'un traducteur spécialisé)

Cette formation est éligible à une prise en charge par L’AFDAS.

Le site Cinematographie.info est heureux de s’associer à cet événement exceptionnel et organise à cette occasion un TIRAGE AU SORT d’un(e) membre du site qui se verra offrir sa participation à cette Masterclass (Master Class, hébergement et transport (France métropolitaine) !

Pour participer à ce tirage au sort (effectué par l’ISPRA) il suffit simplement de répondre « OUI» au sondage joint. Vous n’êtes pas encore membre de Cinematographie.info ? rien de plus simple, il vous suffit de vous inscrire en suivant ce lien inscription ou directement en haut de la page ! c’est gratuit.

Image IPB
Lu 31 766 fois - dernier commentaire par Bastien Leroux-Rebut   Icône   Icône

MICRO SALON de l'AFC 2019

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 05-02-19 19:27 - 0 commentaires

Attention, cette année le MICRO SALON de l'AFC qui se déroulera les 8 & 9 Février, se tiendra au "Parc Floral de Paris"

Image attachée

Inscriptions obligatoires : Inscription

Lu 24 720 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

brade ma bijoute de chef machino

L'utilisateur est hors-ligne  
Dominique Graizely 
- 05-10-18 14:02 - 0 commentaires

Bonjour
Je brade ma bijoute de chef machino car je suis a la retraite
Je la brade en entier et pas au detail
liste au mail suivant
domgrai@sfr.fr
Lu 25 484 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Steadicam Master à vendre

L'utilisateur est hors-ligne  
Jean-Baptiste Thibaud 
- 05-09-18 08:48 - 0 commentaires

Bonjour,
Je vends mon steadicam Master Complet, ou pièces par pièces...
Le lien ici:
https://www.facebook...723505618&rt=11

Mon contact: jbstead@mac.com
06 08 75 90 49
Lu 32 109 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Bras steadicam 3 A

L'utilisateur est hors-ligne  
Michel Bernard 
- 07-08-18 11:34 - 0 commentaires

Bonjour à tous,
si des fois, je suis a la recherche de pièces détachées en tout genre pour ce type de bras.
(vis de réglage des ressorts en autre )
Cordialement
Lu 35 830 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

masterclass juin 2018

L'utilisateur est hors-ligne  
David Wolfer 
- 19-07-18 00:10 - 0 commentaires

Image attachée

J’ai eu cette année la chance d’avoir été tiré au sort grâce au partenariat entre le site cinématographie.info et l’ Ispra pour participer à la master Class que donnait le chef op américain Dean Cundey, et qui s'est déroulée du 4 au 8 juin dernier à Toulouse.

La première chose que l’on peut remarquer, c’est la modestie de ce grand monsieur , qui malgré la centaine de long métrage et un cv fort impressionnant, demeure humble et très ouvert à transmettre son expérience aux générations d’après.

Ce premier jour commence tout simplement par un petit cours et rappel sur l’histoire du cinéma, ensuite Dean nous explique certaines techniques qu’il a utilisé pour «  Qui veut la peau de Roger rabbit, ainsi que pour appolo 13.

l’après midi, nous avons ensuite commencé a travailler sur la pratique ou il à montré la façon dont il éclairait le visage d’une actrice tout cela par le biais quasi uniquement de petites sources comme des mizards de 150 / 300 w en utilisant des cadres de diffusion , mamas, scrim, poli et drapeaux pour bien modeler et travailler la lumière.

le 2 et 3 eme jour, nous avons continué dans la lancée tout en ayant à certains moments des interruptions ou il s’arrêtait l’espace d’un instant pour parler de sa philosophie dans le métier et de sa façon de procéder.

nous avons eu aussi droit à une présentation des différentes varicam de chez Panasonic durant une bonne heure par un des responsable du fabriquant.

le 4 éme jour, nous avons travaillé sur 2 plateaux, tout d’abord , une séquence de voiture de nuit filmée devant un fond vert, toujours en utilisant des petites sources, ainsi que des dimmers pour varier l’intensité de la lumière durant la séquence et donner ainsi plus de vie à l’ensemble.

la seconde partie, nous avons retravaillé sur le décor du salon mais cette fois , nous avons pu utilisé l’Alexa XT utilisée déjà durant les premiers jours mais couplée cette fois ci une belle série d’objectifs anamorphiques de chez Hawk, cela à permis pour certains de mieux se représenter ce que donne le rendu anamorphique par rapport a du sphérique, avec bien sur des explications de monsieur Cundey.

puis le dernier jour, nous avons eu le droit a pas mal d’anecdotes sur les films sur lesquels, Dean Cundey a travaillé avec bien sur un festival de questions posées par l’ensemble des gens présents à la master class.
Lu 29 289 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Un nouveau président pour la FICAM

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 19-06-18 18:35 - 0 commentaires

Image attachée

La Ficam élit un nouveau président

Un nouveau Didier succède à un autre Didier, Didier Huck, directeur des relations institutionnelles et RSE de la société Technicolor Mikros succède à Didier Diaz, président de Transpalux, qui avait annoncé qu’il ne ferait qu’un seul mandat à la tête de la Fédération des industries du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia (Ficam).

Il sera entouré au sein du comité directeur de 10 personnalités issues de l’univers des industries de la création :

Vice-Présidence Fiction Télévision : Pascal Mogavero, Dg Eclair,
Vice-Présidence Flux Télévision : Olivier Gerry, secrétaire général AMP Visual TV (Titulaire) et Alain Rappoport, Président Planimonteur (Suppléant)
Vice - Présidence Long Métrage : Didier Diaz, Président Transpalux,
Vice-Présidence Animation Effets Visuels : Jacques Bled, Président Illumination Mac Guff,
Présidence Déléguée Commission Sociale : Sidonie Huart, Dg Waymel Postproduction (Titulaire) et Olivier Binet, DG Tapages & Nocturnes (Suppléant),
Présidence Déléguée Commission Innovation, Recherche & Développement et Technique : Pascal Buron, directeur général adjoint TSF,
Présidence Déléguée Commission Observatoire Métiers et Marchés : Christophe Massie, Pdg Orfeo,
Présidence Déléguée Administration et Juridique : Alexandre Taieb, Dg Dubbing Brothers.

"Ce nouveau comité directeur ambitionne de poursuivre les actions engagées tout en redonnant de la valeur pour nos entreprises, en développant encore davantage les services aux adhérents tout en accroissant notre visibilité et en faisant face aux réformes sociales en cours afin de maîtriser l’avenir de notre filière", souligne la Ficam dans un communiqué. Elle remercie également Didier Diaz pour son engagement durant son mandat.

Image attachée
Lu 36 309 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Les suites d'AVATAR en Sony VENICE

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 15-06-18 10:18 - 0 commentaires

Image attachée

Communiqué : Le studio Lightstorm Entertainment de James Cameron tournera les suites d’AVATAR avec les caméras VENICE de Sony.

Le premier film « Avatar », sorti en 2009 et également filmé à l’aide de caméras professionnelles Sony, a battu tous les records au box-office grâce à une histoire fascinante, une immersion totale en 3D et des images époustouflantes. Les prochains films de la franchise placeront la barre encore plus haut, avec des effets spéciaux améliorés, des exigences de production plus précises et des scènes d’action plus osées.

Selon Lightstorm, le système de caméras VENICE de Sony était le choix le plus judicieux pour développer l’intrigue d’Avatar et offrir au public une toute nouvelle expérience.

« La caméra VENICE offre les images les plus incroyables que j’ai jamais vues », s’enthousiasme le réalisateur James Cameron. « Les noirs sont riches, profonds et veloutés. Les couleurs vives et les lumières sont d’une clarté stupéfiante. Pour la première fois, le terme HDR (plage dynamique élevée) prend tout son sens. »

Alors que le tournage des scènes principales des suites d’Avatar à l’aide des caméras VENICE doit commencer au premier semestre 2019, la capture de mouvements est déjà en cours. Le processus est rendu possible grâce à diverses technologies d’imagerie Sony supplémentaires, notamment plusieurs appareils photo Alpha hybrides sans miroir et à objectifs interchangeables, les caméras PXW-Z450 et PXW-320 ainsi que l’appareil photo compact RX0. La production a également choisi d’utiliser les caméras F55 de Sony et les appareils photo Alpha pour capter des vidéos et des photos des coulisses du tournage.

« Pendant 19 ans, j’ai pris un grand plaisir à tourner avec les caméras CineAlta de Sony, mais je suis impatient de filmer Avatar 2 et Avatar 3 avec la nouvelle caméra VENICE », explique James Cameron.

Sony a coopéré avec Lightstorm afin de personnaliser la caméra VENICE selon ses besoins spécifiques, avec des réunions régulières entre James Cameron, ses équipes de production et le groupe d’ingénieurs de Sony.
Neal Manowitz, Vice-président Imagerie numérique chez Sony Electronics : « Pour Avatar, les caméras VENICE seront mises à rude épreuve dans des environnements exigeants. Le capteur plein format de la caméra offre une flexibilité et une liberté absolues permettant de choisir les formats d’image, les effets bokeh et les objectifs les plus adaptés aux exigences du tournage. »

La coopération entre Sony et Lightstorm a débuté en 1999 et a abouti au développement d’un système d’extension exclusif, qui permet de séparer le boîtier de la caméra du bloc du capteur. Une approche similaire a été adoptée pour les caméras VENICE : le boîtier de caméra et le capteur peuvent être connectés par un câble à des distances allant jusqu’à 6 mètres, sans perte de qualité d’image. Pour les SUITES d’Avatar, les différentes caméras VENICE seront associées à plusieurs rigs 3D stéréoscopiques. Grâce au nouveau système de câblage de Sony, les blocs optiques des capteurs seront les seuls éléments des caméras VENICE à être transportés sur les rigs. Le poids de la caméra embarquée sera ainsi réduit d’environ 1,3 kg par bloc de capteur. En réduisant ainsi le poids et en améliorant l’ergonomie, James Cameron et l’équipe de Lightstorm auront la possibilité de filmer avec plus de flexibilité et de liberté.

« Ce nouveau système d’extension est une parfaite illustration de l’attention accordée à nos clients : nous écoutons tous leurs commentaires solides et cohérents, puis nous les prenons en considération lors du développement de nos produits », explique Peter Crithary, Responsable marketing pour les caméras de cinéma chez Sony. « Les SUITES d’Avatar figureront parmi les premiers longs métrages à bénéficier de la nouvelle extension VENICE. Ces caméras offrent également des possibilités exceptionnelles pour une utilisation élargie : Steadicams de poing, drones, supports pivotants, ainsi qu’une fixation à distance dans les endroits difficilement accessibles. »
Lu 28 948 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Rends le moi - Article sur un court métrage en tant que DIT

L'utilisateur est hors-ligne  
Corentin Crochemore 
- 15-06-18 09:34 - 1 commentaires

En février dernier, j'ai travaillé sur un court métrage, "Rends le moi", en tant que DIT On-Set sous la direction de Jorma Gaume.
J'ai compilé dans un article l'ensemble des processus, des problèmes et des réponses que nous y avons apporté dans le cadre de ce projet.
J'y parle de philosophie d'étalonnage, d'essais caméras, de création de Looks/Positifs, de répartition de dynamique, de mise en place de workflow et de pipeline, de station DIT, de filtres NDs vignettant, de travail entre un chef op, un DIT et une équipe de tournage, de vie de plateau en tant que DIT sur un court métrage indépendant, de l'importance que je donne aux stills pour une équipe et à la fin je fais une blague.

Le lien de l'article : https://drive.google...W0SiRomEnP6vBDi

Bonne lecture !

RENDS LE MOI
Court métrage réalisé par Romain Gaubert

Un adolescent se réveille dans un état léthargique, bouleversé par la disparition d'un certain ''Matthias''. Il trouve un peu de réconfort auprès d'Alice, une camarade marginale qui en pince pour lui. Mais bientôt l'adolescent retrouve Matthias… Dès lors, Alice ne semble plus exister pour lui.

Chef Opérateur : Jorma Gaume
1ère Assistante Caméra : Karen Kwok
Chef Électricien : Yohann Ramsawmy
Chef Machiniste : Arthur Besseux
DIT On-Set : Corentin Crochemore

Caméra : RED Epic MX (5K FF en R3D Code 8:1)
Optiques : Cooke S4
Filtration : Black Pro Mist (1/8 à 1/4)

Traitement numérique : 3 courbes personnalisées à partir de RED Log Film / RED Color 4
Etalonnage (Live, Rushes) : Davinci Resolve 14

Crédit Photo : Camille Ferré (https://www.camilleferrephotographie.com)
Lu 19 696 fois - dernier commentaire par Philippe Brelot   Icône   Icône

ARRIRAW disponible pour l'AMIRA

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 14-06-18 15:40 - 0 commentaires

Image attachée

ARRI rend l’ARRIRAW disponible pour l’AMIRA

- Possibilité d'enregistrer en ARRIRAW 2.8K jusqu'à 48 i/s
- Demandé par les propriétaire / opérateurs d’AMIRA
- Disponible par licence payable après l'installation de la nouvelle SUP 5.3

ARRI permet aux propriétaires et exploitants de caméras AMIRA d'enregistrer en ARRIRAW. La modification impliquera l'installation du nouveau logiciel de mise à jour SUP 5.3 et l'achat d'une licence. Il donnera aux cinéastes la possibilité d'enregistrer l’ARRIRAW 2.8K jusqu'à 48 i/s, ce qui augmentera encore la polyvalence de leur AMIRA et leur offrira plus d'options pour leurs clients.
"C'est une réponse à une demande croissante", explique Markus Duerr, chef de produit de l’AMIRA chez ARRI. "Avec la popularité croissante de l’ARRIRAW, de plus en plus d'utilisateurs d'AMIRA nous ont demandé de le mettre à leur disposition."
Les données ARRIRAW produites à partir d'une ARRI AMIRA peuvent être considérées comme une version numérique d'un négatif. C'est le seul format qui conserve la réponse de couleur naturelle de la caméra et sa grande latitude d'exposition en tant que données non compressées et non cryptées. Les données brutes enregistrées à l'origine restent intactes, offrant une flexibilité dans la postproduction et l'archivage des données Raw.

L'ARRI AMIRA est un système de caméra polyvalent qui combine une qualité d'image exceptionnelle et des flux de travail CFast 2.0 abordables avec une conception ergonomique optimisée pour une utilisation par un seul opérateur et un fonctionnement étendu à l'épaule. Prêt à tourner directement hors du sac de la caméra, l’AMIRA est assez robuste pour aller partout où et dispose des LUT 3D ingérées, ainsi la possibilité de tourner à 200 i/s pour le ralenti. Elle convient à une grande variété de types de production, du reportage et des films d'entreprise, aux séries télévisées et aux films à petit budget.

Image attachée
Lu 27 776 fois - faire un commentaire   Icône   Icône

Master Class avec Dean Cundey résultat du tirage au sort

L'utilisateur est hors-ligne  
Philippe Brelot 
- 28-05-18 16:01 - 1 commentaires

Image attachée

Tout d'abord merci à toutes et tous de vous être intéressés à ce sujet et d'avoir participés à ce tirage au sort.

Le gagnant est :

DAVID WOLFER

qui se voit offrir sa participation à la Mater Class de Dean Cundey du 4 au 8 juin 2018 à Toulouse. Nous sommes certains qu'il profitera largement de cet évènement avec Dean Cundey. C'est un homme très simple qui sait faire profiter de ses très nombreux savoirs et expériences au travers de mises en situations réelles et ludiques. Il a la force tranquille et la modestie des hommes de grand talent ainsi que la sagesse de l'expérience qui lui a fait rencontrer les plus grands.

David nous comptons sur toi pour nous faire un retour après cette belle expérience !

Encore un grand merci aux partenaires de l'ISPRA pour cet évènement :

ARRI - ANGENIEUX - PANASONIC- TIFFEN - VANTAGE FILM
Lu 22 989 fois - dernier commentaire par David Wolfer   Icône   Icône


Icône Membres Connectés

0 membre(s), 51 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Google


Icône Messages ajoutés récemment :

Icône Derniers sujets créés :


Icône Derniers fichiers au téléchargement :


Octobre 2019

  L M M J V S D
Icône 1 2 3 4 5 6
Icône 7 8 9 10 11 12 13
Icône 14 15 16 17 18 19 20
Icône 21 22 23 24 25 26 27
Icône 28 29 30 31

Icône Suivez-nous aussi sur :




Advertisement